Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Il ne reste plus beaucoup de temps pour utiliser vos vieux 2$ en papier

Plusieurs vieux billets de banque canadiens perdront bientôt leur cours légal. Et certains pourraient valoir pas mal plus qu'avant!

Vous êtes nostalgiques et avez encore quelques vieux billets de 2 $ glissés dans votre tirelire par matante Ginette pour Noël en 1993? Sachez que vous ne pourrez bientôt plus les utiliser pour aller acheter des bonbons au dépanneur. (Et pas juste parce qu’un sac de bonbons coûte maintenant 8 $.)

La Banque du Canada a récemment émis un communiqué pour rappeler que plusieurs vieux billets de banque perdront leur cours légal le 1er janvier 2021. La mesure touche les notes de 1 $, 2 $, 25 $, 500 $ et 1000 $.

Les billets qui n’ont plus cours légal ne pourront plus être utilisés pour défrayer des achats. Ça ne risque toutefois pas d’affecter trop de monde, puisque ces billets de banque ne sont plus imprimés depuis des décennies.

Les derniers billets canadiens de 2 $ ont été imprimés en 1996 et remplacés par la pièce de 2 $ à laquelle nous sommes désormais habitués. Le fameux huard avait remplacé le 1 $ en papier sept ans plus tôt, en 1989. Le billet de 1000$ n’est quant à lui plus émis depuis l’an 2000.

Comme l’explique la Banque du Canada, il est possible de se faire rembourser la valeur des billets qui n’ont plus cours légal. Toutefois, «aux yeux des collectionneurs, certains billets rares peuvent valoir beaucoup plus que leur valeur faciale», précise l’institution.

La coupure de 25 $, par exemple, est un billet commémoratif qui avait été émis en 1935 pour souligner le 25e anniversaire du couronnement du roi George V, grand-père de la reine Élisabeth II. Selon le site Canada Currency, un tel billet pourrait aujourd’hui valoir entre 20 000 $ et 60 000 $, en fonction de son état.

Avec HuffPost Canada

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.