Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Top 5 des voitures qui célèbrent l'Amérique

C’est notre façon à nous de souligner la fête du 4 juillet : trouver les voitures qui portent fièrement leurs racines américaines. Pas question ici de parler de voitures assemblées en Amérique, mais plutôt de celles qui portent le nom America quelque part.

Bien sûr, on aurait pu en choisir quelques autres, mais nous avons voulu prendre les exemples les plus frappants, pour démontrer toute l’importance de la culture américaine dans le monde automobile!

Ferrari F60 America

Elles sont peu nombreuses, une dizaine au total, et basées sur une Ferrari F12 Berlinetta dont elle reprend le moteur V12 de 740 chevaux. Ce modèle, réservé à l’Amérique du Nord, coûte la bagatelle de 3,2 millions de dollars américains l’unité.

Austin America

Elle a survécu 4 années, de 1968 à 1972, mais n’a connu aucun véritable succès commercial. En fait, les dirigeants de la compagnie l’ont créé pour tenter de ralentir la percée de la Volkswagen Beetle. Mais ils ont eu beau offrir la voiture la moins chère avec une transmission automatique (elle ne coûtait que 1 899 $ US), ses ventes sont demeurées éphémères.

Ferrari SuperAmerica

Décidément, le constructeur italien a un faible pour le nom America. La 575 M Superamerica est une version convertible innovatrice de la 575M Maranello, construite entre 2004 et 2005. Sous le capot, on retrouve le même V12 de 5,75 litres que sur la Maranello, mais la puissance passe à 540 chevaux. La grande trouvaille : la 575 Superamerica dispose d'un toit qui « bascule » à 180 degrés, et dont l’opacité peut être modifiée.

Porsche 911 RS America

Construite en 1993 pour célébrer le 20e anniversaire de la Porsche 911 RS, la voiture à édition limitée était plus légère et définitivement tournée vers la piste. Mais elle était réservée uniquement pour l’Amérique du Nord, avec un prix inférieur de 10 000 $ à la C2. Aujourd’hui, elle est une véritable pièce de collection.

Dodge Aries America

En 1989, la Dodge Aries n’avait plus d’avenir. Elle était déjà remplacée dans le cœur des acheteurs, et dans celui des dirigeants de Dodge qui avaient dans leur inventaire la Dodge Spirit. Mais parce qu’on voulait compléter les ventes et se débarrasser de l’inventaire, on a fait appel au sentiment patriotique américain en créant une version America de la « superbe » K-Car. La Dodge Omni et la Plymouth Horizon ont aussi subi le même traitement.

INOLTRE SU HUFFPOST

Ferrari GTC4LUSSO

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.