Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Après avoir perdu ses trois enfants dans l'écrasement du vol MH17, elle donne naissance à une petite fille

Un couple australien qui a perdu ses trois enfants dans l'écrasement du vol MH17 vit des jours plus heureux: les parents viennent de donner naissance à une petite fille.

Les enfants d'Anthony Maslin et de Marite Norris - Mo, 12 ans; Evie, 10 ans; et Otis, 8 ans - se rendaient à Kuala Lumpur quand leur avion a été abattu par un missile alors qu'il volait au-dessus de l'Ukraine, en juillet 2014. Les trois enfants sont décédés, tout comme leur grand-père maternel, Nick Norris.

Une semaine après l'écrasement, le couple avait déclaré: «Nous vivons dans un enfer pire que l'enfer. Nos bébés ne sont plus ici avec nous. Nous devrons vivre avec cet acte horrible chaque jour et chaque moment pour le reste de nos vies.»

Deux ans plus tard, les parents souffrent toujours, mais la naissance de leur fille Violet May Maslin, le 10 mai, vient mettre un baume sur leurs blessures.

«Notre famille a été déchirée lorsque le vol MH17 a été arraché au ciel par un missile nationaliste», a écrit le couple dans une déclaration envoyée au Département australien des Affaires étrangères.

«Nous vivons toujours avec cette douleur, mais Violet, et la certitude que nos quatre enfants seront avec nous à jamais éclaire un peu notre noirceur. Comme disait Martin Luther King: 'La noirceur ne peut venir à bout de la noirceur. Seule la lumière le peut. La haine ne peut venir à bout de la haine, seul l'amour le peut.»

Le couple estime que leur nouveau-né est «un cadeau magnifique» de la part des proches qu'ils ont perdu.

«Violet nous apporte de l'espoir et de la joie. Nous espérons qu'elle vous en apporte aussi.»

Selon la BBC, 298 personnes ont été tuées à bord du vol MH17. De ce nombre, 80 étaient des enfants.

Les victimes du vol MH17

Cet article initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l'anglais.

VOIR AUSSI:

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.