HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

39-45

Le principal crime de l'état-major américain n'est pas d'avoir autorisé le largage des bombes atomiques, mais d'avoir exonéré Shirō Ishii et les tortionnaires de ses unités de vivisection d'une inculpation pour crime de guerre et d'avoir accordé la même protection à Hirohito et toute la famille impériale.
Les dirigeants japonais sont responsables de la destruction de leurs villes et du bombardement atomique qui a suivi.