HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

aide a mourir

Lise Pigeon a touché une corde sensible auprès des chefs, des téléspectateurs... et du modérateur.
Il est temps de prendre un peu de recul pour réfléchir à l’ensemble des engagements que contient la Loi concernant les soins de fin de vie.
Les constats des penseurs sur la culture et la technologie fournissent un cadre utile pour évaluer et observer l’évolution de l’aide médicale à mourir.
Nous avons lu récemment des propos surprenants concernant les objections à pratiquer l'aide médicale à mourir.
«Parmi les abus répertoriés par la Commission, on retrouve de nombreux cas qui auraient dû déclencher une sérieuse alarme.»
Ma petite visite dans ce salon funéraire m'aura montré l'importance et la difficulté de la vulnérabilité de nos conditions et même la vulnérabilité de nos conversations.
La Loi concernant les soins en fin de vie est surtout connue pour son volet sur l'aide médicale à mourir. Toutefois, elle
Pourrait-on au moins se demander si tout est fait pour augmenter la qualité de vie de nos aînés AVANT de leur proposer le suicide?
Suivez-nous sur Twitter Abonnez-vous Ă  notre page sur Facebook Il suffit d'un mal de vivre, d'une maladie d'amour, d'une
La machine euthanasique s'est à nouveau emballée à la suite du meurtre « par compassion » de cette dame atteinte de la maladie d'Alzheimer à un niveau avancé.
À long terme, est-ce que l'aide au suicide remplacera la prévention du suicide?
L'aide médicale à mourir n'engendrera pas de coûts supplémentaires au système de santé canadien et pourrait même générer
La symbolique véhiculée par la Nativité suggère une réflexion sur la fragilité et les façons de l'entourer. Elle insuffle le besoin de penser la vulnérabilité, la prudence et le bien commun. Il y a pléthore de moyens de le faire, mais en observant l'actualité entourant les législations (québécoise et canadienne) encadrant la fin de vie, comment ne pas y voir une reconfiguration emblématique des enjeux allégoriques de la crèche?
Six mois après l'adoption de la Loi fédérale sur l'aide médicale à mourir, bien des patients ont encore de la difficulté
En légalisant l'euthanasie, la société a couronné la splendeur de l'individualisme. Pour ce faire, les décideurs politiques ont pesé deux souffrances dans la balance : la souffrance d'un individu versus la souffrance de ses proches. Et il a été décrété que la souffrance des proches ne devait pas être considérée.
Le ministre de la Santé Gaétan Barrette ne pensait pas que les Québécois seraient aussi nombreux à recourir à l'aide médicale
La Commission sur les soins de fin de vie calcule que 262 Québécois ont reçu l'aide médicale à mourir en date du 1er septembre
Alors que l'aide médicale à mourir est depuis peu disponible au Canada, les archevêques et prêtres du pays ont des avis divergents
Alors que l'aide médicale à mourir est depuis peu disponible au Canada, les archevêques et prêtres du pays ont des avis divergents
De la légalisation de l'euthanasie et du suicide assisté surgissent deux problématiques distinctes, celle de la célébration du sacrement de l'onction des malades d'une part, et, d'autre part, celle de la célébration des funérailles.