HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

Alain Deneault

TEXTE COLLECTIF - Nous souhaitons que Polytechnique écoute nos inquiétudes et ne nomme pas M. Tanguy directeur général. Nous réaffirmons le principe de liberté académique et la nécessité éthique de s'engager dans un retrait des énergies fossiles.
Un faux consensus existe actuellement au sein du débat entourant la réforme ou l'abolition du sénat. Celui-ci peut être formulé ainsi: tout processus démocratique est un processus passant par les élections.
Le Parlement est cependant incapable de mener une étude significative sur l'un des problèmes les plus épineux de notre époque, cédant sous la pression externe.
Le Québec dispose de prérogatives qui lui permettent de signer ses propres conventions fiscales et il peut édicter des règles autonomes par rapport aux entreprises qui sont sur son territoire.
Nouveau dragon à Dans l’œil du dragon et responsable de la programmation des célébrations du 375e anniversaire de Montréal
Si nous consommons aveuglément en engraissant les compagnies qui pratiquent l'évasion fiscale, nous creusons notre propre tombe.
Certains mots envahissent l'espace public sans que l'on s'en rende compte ni que l'on se méfie de leur portée véritable, tant leur utilisation semble naturelle, leur sens vrai et les intentions de ceux qui les prononcent, bonnes. La «gouvernance» est de ceux-là: «La plasticité extrême du mot déjoue le sens, et cela semble même être son but. On fait comme si on se comprenait au carrefour de sa vanité sémantique», écrit Alain Deneault dans son dernier ouvrage, Gouvernance: Le management totalitaire. Dans cet essai aussi percutant que rigoureux, Deneault déconstruit quasi littéralement une perversion du langage. Perversion délibérément introduite dans le discours public il y a une trentaine d'années