HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

alep

Dans ce conflit, les visées des régimes dictatoriaux et les intérêts des puissances continuent à croiser le fer pendant que la cruauté envers les populations civiles est de plus en plus extrême.
Lorsque l'on sait que les guerres civiles au Congo, au Pérou et en Afghanistan rentrent respectivement dans leur 22e, 36e et 37e année, on peut se demander si le conflit interne en Irak va encore perdurer plusieurs années.
Les derniers développements concernant la Syre confortent Bachar al-Assad dans sa position présidentielle. Tel Néron regardant brûler Rome, le dictateur syrien pavoise après plus de 400 000 morts, hommes, femmes et enfants, des millions de réfugiés, des villes détruites, sa population gazée, et une économie en lambeaux.
L'Iran des mullahs fait la pluie et le beau temps au Moyen-Orient et en contrôle cinq capitales : Beyrouth, Bagdad, Damas, plus récemment Sanaa et bien sûr Téhéran. Les essais balistiques iraniens se poursuivent et en 2025, l'Iran pourra légalement continuer son enrichissement d'uranium.
Le gouvernement syrien a annoncé samedi un plan de reconstruction d'Alep, ville martyre de la guerre en Syrie. La métropole
La Russie et la Turquie ont conclu un accord sur un plan de cessez-le-feu visant l'ensemble du territoire de la Syrie oĂą
Force est de constater que le cynisme dont fait preuve le gouvernement iranien à Alep est sans commune mesure. Nous plongeons là dans les tréfonds de l'âme, aux seules fins de manifestation d'un pouvoir exacerbé.
Elle est saine et sauve. La fillette syrienne Bana Al-Abed, devenue célèbre pour ses tweets de l'enfer quotidien d'Alep en