HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

analphabetisme

Alors que le Canada affiche un taux de diplomation postsecondaire parmi les plus élevés des pays industrialisés, il semble qu'au Québec une bonne partie de ces diplômés ne sache pas lire et écrire convenablement.
Peut-on changer de regard sur les personnes analphabètes?
S'il faut en croire l'Institut de la statistique du Québec, 53 % d'entre nous, dont plusieurs diplômés, seraient incapables de comprendre ce texte. C'est cet analphabétisme qui alimente l'ignorance et la peur, puis conçoit l'abrutissement collectif à la source de notre malaise social.
MONTRÉAL - La Fondation pour l'alphabétisation invite les Québécois à acheter des livres neufs qui seront ensuite donnés
Les groupes en alphabétisation populaire s'inquiètent de l'adoption du projet de loi 70, la semaine dernière. Selon eux, la
La réforme scolaire de 2000 serait un échec selon des syndicats. Je conviens qu'il y a eu des dérapages, voire un manque de leadership pour gérer l'évolution des pratiques pédagogiques. Cependant, je crains qu'il soit démesuré d'évaluer cela comme un échec total.
Il y aurait un million d'analphabètes au Québec. Cette affirmation soulève des doutes pour plusieurs. Sur les réseaux sociaux, on réagit beaucoup. D'où viennent ces statistiques? Que représentent-ils?
Les chiffres sur l'analphabétisme au Québec donnent froid dans le dos. Selon les dernières statistiques, 53% de la population serait analphabète fonctionnel. On estime que 19% de nos gens ne savent ni lire ni écrire. Ce n'est pas un canular, loin de là.
Il est plus que temps, au Québec, plus d'un demi-siècle après le rapport Parent, de reformuler un projet politique attrayant et crédible en éducation et le programme de monsieur Lisée comprend de prometteuses pistes pour ce faire.
Pendant qu'on se plaint de l'analphabétisme fonctionnel dans la population, des milliers d'immigrants, issus de minorités visibles, croulent sous le chômage ou quittent le Québec vers des lieux plus égalitaires.