HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

analphabetisme-au-quebec

49% des Québécois ont des difficultés de lecture, cherchent à éviter les situations où ils ont à lire et, lorsqu'ils parviennent à décoder une phrase, n'en saisissent pas le sens.
Si le Québec est parmi la moins performante des provinces canadiennes, l'écart avec la moyenne canadienne et la plupart des autres pays industrialisés demeure relativement faible. Il s'agit d'un fléau qui touche nombre de pays occidentaux. Mais alors, comment se fait-il que la population adulte de telles sociétés industrialisées, qui sont réputées pour scolariser 100 % de leurs jeunes, présente de si faibles performances?
Abonnez-vous à notre page sur Facebook Le constat est alarmant : au Québec, plus de la moitié de la population est incapable
Le professeur en adaptation scolaire Égide Royer affirmait qu'il est « plus facile de construire des enfants forts que de réparer des adultes brisés ». Les études démontrent que c'est tellement vrai. Il est en effet possible de prévenir les difficultés d'apprentissage de la lecture avant même que l'enfant n'apprenne à lire, dès l'âge de 12 mois.
Avez-vous déjà vu un(e) candidat(e) de Occupation Double bouquiner un livre, s'asseoir sur le divan devant la caméra et lire Nietzche, Vian, Arendt ou même Dan Brown? La question m'apparaît comme une réponse en soi; on préfère nous présenter du make-up à profusion, des petites robes de soirée, des «pipes» et des t-shirts moulants.