HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

annexion-crimee

Le président russe Vladimir Poutine a téléphoné à son homologue américain Barack Obama il y a près d'une semaine. Les versions de l'appel publiées par Washington et par Moscou ne s'accordent pas sur le contenu. La version américaine ne mentionne pas que Poutine ait parlé de la Transnistrie, une région séparatiste de Moldavie et limitrophe du Sud-ouest ukrainien.
Les coups de théâtre improvisés s'enchaînent, et les opinions contradictoires se bousculent, mais on peut tout de même formuler un premier constat général : l'avenir de la Crimée et de l'Ukraine oppose la Russie et l'OTAN dans une confrontation qui s'intensifie rapidement et dont personne ne peut prévoir l'évolution et la forme qu'elle prendra.
Sur la place Maidan, l'Ukraine a fait un choix pro-européen et remporté sa première victoire dans la bataille pour des valeurs européennes en faisant tomber la dictature. Aujourd'hui, malgré toutes les difficultés qui se présentent, notre unité est plus forte que jamais auparavant. Le 21 mars aura lieu la signature d'un accord de ralliement à l'Union européenne. C'est un succès pour l'Ukraine, qui ne peut pas être effacé. Que personne ne doute de notre résistance et notre assurance.