HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

attaque du 13 novembre

On nous a tendu un piège et nous sommes tombés droit dedans. Quatorze ans après le World Trade Center, nous reproduisons exactement le même schéma.
Plutôt que d'entreprendre un examen de conscience, nos gouvernements ont tendance à adopter des mesures de surveillance et de répression empiétant sur nos droits.
Après les horreurs du vendredi 13, la France ne sera plus comme avant. Elle sera semblable, à quelque chose près, à l'Algérie des années 1990. Paris sera Alger.
Suivez-nous sur Twitter Abonnez-vous à notre page sur Facebook Après le Café Bonne Bière et Le Comptoir Voltaire, c'est donc
Le seul enregistrement audio complet de la tuerie qui a eu lieu au Bataclan a été entendu par les six juges d'instruction
Les présidents français François Hollande et américain Barack Obama se sont recueillis dimanche soir devant le Bataclan, salle
Il y a un moment où les hommes prennent la dimension de leur destin : celui qui vient de vivre une «annus horribilis», le Président qui tente désespérément de coaliser autour de la France une union à laquelle il vient de se convertir, est désormais un homme qui sait qu'elle est bien mince, la frontière entre l'ordinaire et le tragique, entre le côté paisible et le côté obscur de la force.
Ceux et celles qui encouragent l'islamisation des sociétés occidentales ne pourront pas éternellement se désolidariser de ces actes de violence. Un jour, il sera question de «collaboration». Il en va de même pour nos gouvernements.
À Ottawa et à Québec, on fait la sourde oreille et on traite ceux qui refusent l'obscurantisme d'être des «islamophobes», des xénophobes ou des racistes.
Le malaise provient moins de «la peur de l'autre» que de la légèreté et de la naïveté avec lesquelles nos gouvernements abordent la véritable menace: le djihad islamofasciste, l'islam radical.