HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

baby boom

Beaucoup de Véronique Cloutier, pas tant d'originalité. Voyez, en quelques mots, nos impressions sur les premières émissions de Véro.tv.
L'âgisme est insidieux. Il suffit d'accorder moins d'importance à l'opinion d'un travailleur âgé, de ridiculiser un autre pour sa maladresse face à l'ordinateur.
Aujourd'hui, je fête mon 75e anniversaire. Que d'histoires j'ai à raconter! Autant la mienne, que celle de mon pays, que celle de la Révolution tranquille qui a coulé dans mes veines.
Les retraités actuels et futurs en ont pour longtemps encore à lécher leurs plaies. Mais s'ils se disent que c'est ça, voir voler en éclats le contrat social, attendez de voir ce qui attend les soins de longue durée!
Les sociétés ne ressemblent pas à des rochers mais plutôt évoluent, souvent très rapidement, en rendant caduques les «certitudes» prévisionnelles.
Le fait de supposer que le baby-boom est un phénomène d'après-guerre nous fait sauter à une conclusion erronée lorsque nous tentons d'en établir la cause. Il est plutôt le résultat d'une période de grande prospérité économique qui s'est étendue de 1952 à 1965.
Le mini baby-boom de la première décennie des années 2000 est-il terminé? Il est trop tôt pour se prononcer, selon l'Institut
Au printemps 2011, deux jeunes dans la trentaine, que je connaissais déjà, me disaient avoir très hâte que leur génération supplante en nombre les baby-boomers. Me sachant démographe, ils m'ont demandé de leur dire quand les jeunes adultes seront suffisamment nombreux pour espérer jouer un rôle plus important dans la société.