HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

blogues des candidats

18 mois après avoir sauté dans l'arène de la politique active, je sollicite un second mandat à titre de député de Laval-des-Rapides. Je souhaite aujourd'hui réaffirmer les fondements de mon engagement politique ainsi que les raisons qui me motivent à poursuivre mon travail à l'Assemblée nationale.
Chers Québécois, chères Québécoises, je veux simplement vous dire que nous formons un peuple fier, composé de gens persévérants et honnêtes. Ne vous laissez pas aller au cynisme. Il faut savoir rêver d'un Québec libre de ses choix, mais en gardant les deux pieds sur terre.
Mais quelle Charte ? Ce n'est pas une charte de la laïcité, mais bien une charte de l'intégrité et de l'authenticité qu'il nous faut au Québec. Les leaders authentiques, une espèce en voie de disparition ?
Il faut relancer l'économie. Le Parti québécois a détruit le climat d'affaires, a créé de l'incertitude et a fait fuir les investisseurs. J'ai la conviction que la Stratégie maritime que nous présentons contribuera à créer de l'emploi et à relancer notre économie.
Quel sera le principal enjeu électoral auquel les électeurs seront confrontés lorsqu'ils entreront dans l'isoloir le 7 avril? Et que reste-t-il après quelque 30 jours de campagne?
La fièvre du vote stratégique est une maladie plutôt répandue dans les pays affligés d'un mode de scrutin uninominal à un tour hérité de la monarchie parlementaire britannique. La majorité des citoyens en ont déjà été victimes au moins une fois dans leur vie; j'en ai moi-même déjà fait l'expérience. Par chance, il est possible d'éviter cette calamité ainsi que les amers regrets qu'elle laisse comme séquelles.
En cette période électorale, je sais que certains de mes lecteurs sont indisposés ou déçus par mes critiques régulières à l'endroit du Parti québécois. Ils trouvent qu'en comparaison, je ne critique pas assez le Parti libéral, « notre vrai adversaire ».
Les chiffres de Statistiques Canada sont nets: au Québec la proportion des immigrants qui ont un emploi est supérieure à la celle de l'Ontario et de la Colombie-Britannique, pourtant souvent cités comme des paradis de l'immigration.
Pour offrir un meilleur soutien aux écoles et aux élèves, il faut impérativement réduire la bureaucratie. La mission première du ministère de l'Éducation devrait être de définir des objectifs pédagogiques et d'évaluer la qualité des programmes éducatifs, et non d'assurer, par exemple, l'entretien des bâtiments. Dans ce sens, la vocation du ministère se doit d'être purement éducative.
Ce sont les événements qui révèlent les chefs. Ceux qui feront du Québec un pays sont autour de vous, ils travaillent chaque jour d'arrache-pied pour lui donner son indépendance.