HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

budget Marceau

Je n'exagérais pas au cours des derniers mois en traitant de bidon le budget Marceau de février 2014. Un prélude évident au déclenchement de l'élection qui devait reporter l'équipe Marois au pouvoir, selon les «talentueux» stratèges du PQ.
Le gouvernement du Parti québécois n'aurait pas donné un portrait juste des finances publiques, selon le rapport du vérificateur
Tous les acteurs et observateurs de la politique active au Québec savent que des élections générales seront déclenchées sous peu, ce qui devrait nous mener à un scrutin le 7 avril 2014. Si la première ministre demande au gouverneur général de dissoudre le Parlement après le 5 mars, les élections auraient lieu le 14 avril. À Pâques, les Québécois auront un nouveau gouvernement.
J'appuie la culture, j'aime la culture, la culture c'est bien, c'est même essentiel. Par contre, lorsque plusieurs étonnés et moi-même demandons un Plan numérique pour le Québec, c'est beaucoup plus que pour la culture strictement. C'est aussi, pour commencer à investir dans les infrastructures, ce grand oublié tant du fédéral que du provincial.
Le gouvernement Marois continue de préparer la tenue d'élections en utilisant des deniers publics. La publicité sur le budget Marceau qui tapissait samedi les journaux tenait davantage du slogan de campagne que de la froide réalité des chiffres.
QUÉBEC - La page publicitaire publiée samedi dans les quotidiens dans le but de vanter les mérites du dernier budget du Québec
La volonté de Québec d'obliger les bars à remettre une facture à leurs clients, une mesure contenue dans le budget du ministre
Encore une fois, les tenants de l'individualisme et du désengagement collectif réclament le couperet pour nos services publics. Le vieillissement de la population et la détérioration des infrastructures sont des sujets auxquels il faut certes s'attarder. Le maintien de l'accessibilité et de la qualité de nos services publics méritent également qu'on n'y porte attention.
Le gouvernement Marois se lancera donc sur le sentier électoral en misant, parce qu'il n'a pas le choix, sur l'austérité et la lucidité.
Comme spécialiste des affaires publiques, sans aucune considération partisane, je ne peux contenir une certaine admiration pour la stratégie qui se cache derrière ce budget. Que ce soit en raison du moment de sa présentation, de ce qu'il contient ou de ce qu'il ne contient pas, c'est un budget qui traduit une habileté non négligeable.
QUÉBEC - Voici les points saillants du budget déposé jeudi par le ministre des Finances, Nicolas Marceau: - Québec maintient
QUÉBEC _ Le ministre des Finances, Nicolas Marceau, présentera le budget 2014-2015 du gouvernement du Québec le 20 février
De retour de vacances, la première ministre Pauline Marois est confrontée à une situation économique et financière qui se resserre. Le retour à des finances équilibrées, c'est le credo du gouvernement péquiste et son engagement le plus central, mais il ne lui reste que sept mois pour y parvenir. S'il rate son objectif, il devra contourner la loi anti-déficit.
La SAQ doit chercher à se renouveler. Les plus récents résultats démontrent clairement que les jours sont comptés pour la stratégie classique: augmenter les prix pour verser le dividende annuel, de plus en plus élevé, commandé par le ministre des Finances. Un mur financier guette la société d'État à moyen terme.
Il faudra bien apprendre à contrôler les dépenses et les coûts des projets immobiliers et des infrastructures. Il faudra bien avoir la lucidité de revoir la rémunération de certains médecins spécialistes qui auront pourtant bénéficié d'une quasi-gratuité relative de leurs formations universitaires par rapport aux coûts réels et comparés aux autres provinces canadiennes. Il faudra bien aussi avoir le courage de revoir le bien-fondé de la largesse de régimes de pension de l'État,
QUÉBEC - Le gouvernement maintient le cap sur le retour à l'équilibre budgétaire au terme de l'exercice en cours, a déclaré
QUÉBEC - Malgré une baisse considérable des revenus, le gouvernement Marois profitera d'un coup de pouce de la péréquation
Le ministre des Finances du Québec, Nicolas Marceau, a confirmé lors de sa mise à jour économique, jeudi matin, le maintien
Il n'est pas question d'augmenter les taxes scolaires avant d'avoir discuté avec le gouvernement, tonnent les commissions
MONTRÉAL - Plus de 200 médecins québécois unissent leurs voix pour demander au gouvernement Marois d'aller de l'avant avec