HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

burkini

Avons-nous encore le droit d'ĂȘtre absolument pour la laĂŻcitĂ©, tout en dĂ©fendant le droit de porter ce que l'on veut pour se baigner?
Halima Aden s'est hissée jusqu'aux demi-finales de la populaire compétition «Miss USA», devenant ainsi la premiÚre candidate
Abonnez-vous à notre page sur Facebook Le chef caquiste François Legault voit des points positifs dans la comparaison de
En arborant des images de guerres, de femmes en burqa, d'enfants soldats, de militaires, ces tee-shirts sont Ă  l'origine
Pourquoi les mĂ©dias veulent-ils faire savoir Ă  leur auditoire que les immigrants de cette rĂ©gion du monde ce sont trois imams et deux prĂ©dicateurs et quelques Ă©nergumĂšnes Ă  la tĂȘte de groupes islamistes?
43 % des immigrants se retrouvent en situation de surqualification. Il ne s'agit donc pas de qualité d'immigrants, mais de qualité des emplois et de dynamisme économique.
Les médias québécois nous apprenaient récemment que des parents musulmans menacent de retirer leurs fillettes de l'école si celles-ci n'obtiennent pas la permission de porter le burkini pour les cours de natation.
Devant la conférence Global Progress, à Montréal jeudi, le premier ministre Philippe Couillard a dénoncé, sans les nommer
Si l'on accepte le port du burkini, alors pourquoi ne pas admettre la nudité sur la plage ou à la piscine ?
Je suis une femme, mĂšre et journaliste, et je vis depuis onze ans Ă  Riyad en Arabie Saoudite. J'ai atterri dans ce royaume oĂč les femmes ne sont mĂȘme pas «Reines». J'ai dĂ» mettre le «voile» sur mes principes, acquis de longue lutte par nos grands-mĂšres et mĂšres dans mon pays d'origine, la France.
Porter le burkini à la plage est une liberté individuelle qui ne signifie pas pour autant qu'il s'agisse d'un mode de libération sociale pour les femmes et encore moins pour celles qui adhÚrent à l'Islam...
Roger Pol Droit nous offre avec La Tolérance expliquée à tous un manuel didactique de grande valeur, qui tombe à point nommé au milieu du débat sur le burkini et sur le voile en général.
Ne vous méprenez pas : ce n'est pas le burkini, ou ses grands frÚres burka et tchador, que le premier ministre du Québec considÚre comme indignes, mais son interdiction.
À la dĂ©fense des uniformes islamiques, on brandit souvent l'argument de la libertĂ© individuelle. Comme les femmes musulmanes endosseraient ces vĂȘtements par dĂ©sir de spiritualitĂ© personnelle, leur choix devrait ĂȘtre respectĂ©. Mais rien n'est plus illusoire !
Le premier ministre du Québec persiste et signe : pas question pour lui d'interdire le port du burkini au Québec. Philippe
De la contraction de burqa et maillot. Les trois critÚres imposés au burquillot seraient qu'il soit compatible avec les activités de plage, qu'il camoufle entiÚrement le corps, à l'exception du visage, des pieds et des mains de l'homme, et enfin qu'il obéisse à un souci d'élégance.
Radio-Canada a appris qu'au moins deux écoles secondaires du Grand Montréal offrant des cours de natation entre leurs murs
Je serai sĂ»rement vilipendĂ© par les bien-pensants, mais je me lance. Pourquoi les sonneurs d'alarme sont-ils vus comme des pessimistes, un peu stupides, et des « -phobes » de toutes sortes. De toutes les gĂ©nĂ©rations, dans toutes les sociĂ©tĂ©s, les sonneurs d'alarme ont toujours Ă©tĂ©, au mieux, tassĂ©s, au pire ridiculisĂ©s et mĂȘme Ă©crasĂ©s.
La Coalition avenir Québec s'est barrée les pieds dans le burkini mais, sur le seuil d'immigration, le parti ouvre un débat fort pertinent.
On a restreint notre existence Ă  ĂȘtre sans penser. On s'en est remis Ă  Dieu et Ă  ses reprĂ©sentants, seuls habilitĂ©s Ă  cogiter pour nous, rĂ©flĂ©chir et juger.