HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

canada anglais

Les dérapages racistes du Canada anglais envers le Québec se poursuivent toujours. Il s'agit d'une tendance latente qui resurgit au gré des revendications pour le français, des campagnes indépendantistes ou de toute forme d'affirmation nationale. Il est donc nécessaire de relancer la mobilisation citoyenne contre ce Québec bashing violent et pernicieux, en redoublant d'efforts pour susciter un réel débat public.
VOIR AUSSI: Un nouveau document prouve que l'ex-ministre conservateur Julian Fantino a répandu des accusations mensongères
Lorsque vient le temps de donner un coup de pouce à l'économie du Québec, le Canada anglais se déchaîne. Il devient difficile d'obtenir, pour notre intérêt national, un simple retour des impôts que nous versons à Ottawa.
Peut-on vraiment considérer comme francophile quiconque se déclare capable de parler le français?
La nouvelle recension de la SSJBM présentée à Ottawa démontre qu'au cours des dernières années une francophobie de plus en plus explicite est observable dans les médias anglophones du Canada. Cette francophobie s'exprime notamment par les choix éditoriaux de traiter ou non certains sujets et par la façon dont on en traite.
La coalition Uni-e-s contre la francophobie tient le premier rassemblement de sa tournée québécoise, dimanche, à Longueuil
On ne connaît pas beaucoup de peuples, à part celui du Québec, qui, sur une courte période de temps, a si souvent changé de nom, pour même finir par se définir «a contrario» de ce qu'ils étaient au départ.
La Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada (FCFAC) défend l'utilisation de fonds destinés à renforcer