HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

chefferie plq

Les jeunes seront davantage sollicités pour l'élection du prochain chef du Parti libéral du Québec. Réunis au 32e Congrès
Au PLQ règne une idéologie canadianiste (qui favorise l'ensemble canadien, représenté par l'État fédéral, avant ses parties, représentées par les États provinciaux) qu'il faut différencier du fédéralisme (dont les États fédérés sont censés être souverains dans leur champ de compétence exclusive, qui respecte les différences régionales et nationales). Un candidat à la chefferie du PLQ comme Philippe Couillard peut à l'occasion utiliser certains mythes et symboles pour l'emporter, mais il ne faut pas être dupe de cette rhétorique.
OTTAWA _ Le nouveau chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, pourrait avoir de la difficulté à trouver un interlocuteur
L'ex-candidat dans la course à la direction du Parti libéral du Québec (PLQ) Raymond Bachand demeurera le porte-parole de
Ils ont choisi un homme qui n'est pas député, qui n'a pas de pensée économique bien connue, l'expérience d'un seul ministère, un intellectuel de haut vol, qui traîne ses amitiés avec le Dr Arthur Porter comme un boulet, un orateur ordinaire qui veut réouvrir un débat constitutionnel dont personne ne veut entendre parler. Cet homme, Philippe Couillard, chef du Parti libéral du Québec, avait un gros avantage: il plait dans les sondages et pourrait redonner le pouvoir aux libéraux.
Depuis le début du siècle passé, les femmes ont fait des progrès considérables, au Québec et ailleurs dans le monde. Mais tant reste à faire. Les combats menés par les femmes au Québec l'ont été avec ardeur, courage et audace. Ils ont porté fruit. Le Parti libéral du Québec a su faire écho à cette ardeur, à ce courage et à cette audace des femmes québécoises.
LAC-BEAUPORT, Qc - Réunis en caucus pendant deux jours sur fond de course au leadership, les députés libéraux tentent de
Depuis le début de la course à la chefferie du Parti libéral du Québec, il n'y a pas vraiment de débats de fond entre les candidats. Les trois prétendants ne proposent rien de nouveau. Si le PLQ veut renaître de ses cendres dans le Québec francophone, il doit faire deux choses: se déplacer vers le centre droit et prôner une politique de tolérance zéro contre la corruption.
QUÉBEC - La campagne de dénigrement orchestrée par Raymond Bachand peut laisser croire qu'il éprouve des difficultés à recruter
On a souvent observé que Jean Charest exerçait un contrôle absolu sur son caucus et sur le PLQ. Un parti vivant, ce n'est pas pas une chorale et il n'est pas nécessaire de pratiquer l'unanimisme. Les libéraux se sont toujours faits un point d'honneur de se distinguer du Parti québécois qui est régulièrement sur le point d'éclater, en présentant une image d'unité. Résultat, jusqu'à présent, cette course au leadership libéral n'a pas soulevé les passions.