HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

christianisme

Avant de chercher comment renouveler l’Église, la sagesse impose de faire une profonde remise en question, qui devrait aussi se faire au sein de toutes les religions.
Le Canada est une vieille terre chrétienne. Y a-t-il du mal à ce qu'elle le demeure? Non seulement sur la foi, mais également sur l'identité culturelle?
En cette Semaine sainte, à la lumière de la mort et de la résurrection du Christ, je vous partage un poème sur ma Pâques, passage de la mort à la vie.
En cette période de l'année où le printemps jaillit, arrive aussi la Semaine sainte. Si vous n'aimez pas l'expression «Semaine sainte», parce qu'elle renvoie à une Église dont on s'est détournée (avec raison), parlez alors de «Semaine du Don».
Choisir entre les langues européennes, en dehors de l'anglais, celle qui représente le mieux, la civilisation européenne, n'est pas chose facile.
La situation est la suivante: que l'on accepte ou que l'on résolve le paradoxe des divinités probabilistes, il n'y a pas de raison d'inclure la religion dans une politique de remplacement du multiculturalisme canadien, au contraire.
L'opposition au port du voile islamique dans les institutions publiques demeure et demeurera toujours un combat rude, coûteux, exigeant et difficile. Ceci est vrai pour le Québec comme pour tous les autres pays occidentaux et même pour les pays musulmans.
Testez vos connaissances!
Pourquoi pas la bouddistophobie ou l'hindouistophobie ou la shintophobie? Réponse: parce que l'islam est un monothéisme. Avez-vous remarqué que nous n'avons aucun problème avec les religions polythéistes?
À mon avis, Michel Onfray est un grand écrivain, doté certes d'une culture remarquable, mais pas du tout un philosophe. Bon pamphlétaire comme le fut Voltaire.