HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

Claudel Petrin-Desrosiers

Ces tranches de vie, elles arrivent à l'un et à l'autre, à vous et à moi, tous les jours. Des moments comme ça, qui remettent en question la fragilité, l'étrangeté de la vie. On se surprend à porter un jugement beaucoup plus facilement que l'on pourrait y croire. On ne cherche que rarement à comprendre. Entre des passants et des groupes d'individus déterminés à changer le cours des choses, il y a ces citoyens, plus vulnérables, qui doivent jongler entre l'incompréhension et le quotidien.
J'avais hâte du Sommet sur l'enseignement supérieur. Il m'intriguait, et je refusais de croire, peut-être un peu naïvement, que les dés étaient joués d'avance. J'avais hâte de pouvoir suivre les discussions, de voir les enjeux cruciaux remis au cœur des débats, de pouvoir parler ouvertement de gratuité scolaire sans se faire répondre que c'est impossible. J'avais hâte de rêver d'une vision commune sur l'éducation supérieure au Québec. Mais rien de tout ça n'est arrivé.