HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

commission-des-droits-de-la-personne-et-des-droits-de-la-jeuness

Nous devons rester attentif au type particulier de violence réservé aux Noirs au Québec et, comme le révèle l'histoire de Tamara Thermitus, à la violence spéciale réservée aux femmes noires.
Il revient à l’État cependant d’assurer la pérennité de l’institution en lui donnant les moyens nécessaires à la réalisation de l’ensemble de ses mandats, et ce, en toute indépendance.
Abonnez-vous à notre page sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Le Bureau d'animation et information logement (BAIL) déplore
QUÉBEC _ Eva Ottawa a été nommée à la tête du Conseil du statut de la femme, devenant la première Autochtone à assumer ces
La grossesse et les congés de maternité continuent d'être un motif de discrimination envers les femmes, sur le marché du
Si le projet de loi 59 présentement à l'étude avait été adopté il y a 60 ans, les Témoins de Jéhovah, les communistes et
En revanche, qu'advient-il des «pics» qui sont invisibles à l'oeil nu, M. Coderre ? Vous savez ces «pics» que vous ne voyez pas, mais qui mènent à la judiciarisation des populations en situation d'itinérance.
Il y a encore beaucoup de travail à faire avant d’arriver à la parité en politique, croient plusieurs intervenantes. Même
La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse considère qu'un grand nombre de dispositions contenues
Être favorable à la Charte des valeurs ne veut pas dire qu'on soit xénophobe ou raciste. Être contre la Charte des valeurs ne veut pas dire qu'on soit contre le fait national québécois ou contre l'affirmation de sa particularité distincte.