HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

conclave

On imagine mal le pape sponsorisé par de vils marchands. On imagine encore plus mal le souverain pontife portant haut les couleurs d'une marque, et se produisant, façon tapis rouge avec des vêtements prêtés l'espace d'une soirée par un grand couturier.
Difficile de passer à côté ces dernières semaines, l'Église s'est dotée d'une nouvelle figure de proue cléricale avec l'élection d'un nouveau pape. Mais en même temps d'être une véritable figure religieuse et médiatique, le pape est aussi une figure... publicitaire. Et pourtant ce n'était pas gagné...
2013-03-11-ConclaveBanniereHFPT.jpgJ'avais pourtant préparé mon coup de longue date : une longue robe rouge, très élégamment ceinturée, un chapeau et des chaussures assortis... Mais ça n'a pas suffi, je ne serai pas la 116e cardinale de ce conclave, et ceci pour une simple anomalie chromosomique !
Les mots du catholicisme me ravissent. Prenez «camerlingue», c'est joli, non? Ça roule bien dans la bouche. On le dit et le redit avec plaisir. Nous l'avons redécouvert à l'occasion de la démission de Benoit XVI.
«Nous avons un pape!» C'est par cette formule aujourd'hui célèbre que la population de Rome apprenait, au Moyen Âge déjà, l'élection d'un nouveau pape.