HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

depenses-en-sante

Imaginez que vous venez d'être élu et que le premier ministre vous nomme à la tête de la Santé. Vous avez hâte de commencer, vous avez hâte à vos premières rencontres de négociations, vous trépignez d'excitation...
Tout démontre que l'accessibilité des soins de santé mentale au Canada est médiocre.
N'en déplaise à bien des lobbies, le rapport Bachand est lucide sur le fait que le Québec ne peut plus soutenir le modèle «progressiste» qu'il s'est donné. Quant au Dr Barrette, depuis le temps qu'il voulait diriger la Santé, le voilà servi. Il a en main une radiologie inquiétante.
MONTRÉAL - Le Québec est capable de préserver l'essentiel de son modèle social, à condition d'atteindre l'équilibre budgétaire
M. Couillard, vous avez la chance de pouvoir compter sur deux députés capables de brasser les fonctionnaires, les gestionnaires, les syndicats et les ordres professionnels: les docteurs Barrette et Bolduc. Il vous faut exploiter cet avantage. Je vous suggère donc de nommer le Dr Barrette ministre de la Santé du Montréal métropolitain, et le Dr Bolduc ministre de la Santé du reste du Québec.
Le gouvernement conservateur n'entendait pas rire en ce 1er avril. Un nombre effarant de mesures sont entrées en vigueur en ce premier jour de l'année fiscale fédérale. Il aurait été préférable que ce ne soit qu'une mauvaise blague.
Le budget 2013-2014 du Gouvernement du Québec évaluait les dépenses publiques en santé (et services sociaux) à 31,3 milliards de dollars, soit 42,9% des dépenses publiques totales du gouvernement du Québec.