HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

economie-quebec

On a beau avoir le cœur sur la main, quand vient le temps d’investir, il n’est pas toujours facile de savoir où va notre
CONTENU DE MARQUE
À l'heure des bilans de fin d'année, le ministre des Finances Carlos Leitao annonce un allègement fiscal et un réinvestissement
QUÉBEC – Malgré les positions protectionnistes du président élu, Philippe Couillard se veut rassurant sur les conséquences
Suivez-nous sur Twitter INOLTRE SU HUFFPOST Une étude de la Chambre de commerce et d'industrie de Québec (CCIQ) obtenue en
Le candidat à la direction du Parti québécois (PQ) Jean-François Lisée entend miser sur l'augmentation de la productivité
Abonnez-vous à notre page sur Facebook Le Parti québécois dresse un constat dur et implacable du bilan économique des libéraux
Chaque caribou potentiellement sauvegardé au Québec impliquerait la perte directe de 31 emplois et de 3,8 millions de dollars d'activité économique. Cela pourrait se traduire par 3000 emplois perdus
Et si prendre la parole pour revendiquer des droits, défendre des acquis, des idées, des principes, c'était aussi ça, «faire sa juste part»?
Cette cible de réduction de 37,5% des émissions de GES que souhaite atteindre Québec d'ici 2030 est sûrement un élément sur lequel tabler pour mettre un terme à la morosité économique.
De tous les Canadiens, les Québécois sont ceux qui travaillent le plus longtemps pour financer les besoins insatiables des divers paliers de gouvernement.
Si le gouvernement tenait vraiment à régler le problème de pauvreté, il fournirait des services plutôt que de se laver les mains en distribuant des chèques d'aide sociale, favorisant ainsi leur mauvaise utilisation.
Notre situation désolante changera seulement lorsqu'une majorité de Québécois aura compris que la trop grande présence de l'État dans l'économie n'est pas la solution, mais le problème.
Il y a absence de projet régional au sein du gouvernement Couillard, ce qui explique les carences en ressources qu'on investit en régions non centrales.
Puisque j'y vis depuis 20 ans, je me permettrai d'émettre certaines réserves si, à ces futurs candidats à l'immigration, on a vanté la qualité de vie de Montréal.
Ces accords de libre-échange montrent surtout que notre pays n'hésite pas à négocier avec des nations aux comportements douteux.
Les données des économistes sur le pétrole québécois sont incomplètes, irréalistes et non documentées scientifiquement.
Heureusement pour Pierre Karl Péladeau, l'incohérence n'est pas une tare en politique.
Personne n'en voudra, de la culture québécoise, si on ne la sert même pas.
En privatisant les sociétés d'État, nous ne serons plus obligés de nous serrer la ceinture, car on n'aura tout simplement plus de ceinture.
Les adeptes de la gauche souverainiste n'aiment pas beaucoup Alain Dubuc. Ils le perçoivent comme un fédéraliste néolibéral radical. Cela n'a rien de surprenant: la gauche a horreur des faits et des analyses objectives. Elle préfère carburer à la pensée magique, c'est moins fatigant.