HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

election 2014

La baisse de plus de 300 000 votes exprimés en faveur du Parti québécois est un signal qui ne trompe pas et qui ne sera pas si simple à interpréter. Le Parti québécois devrait en faire une analyse sans complaisance avant de se lancer dans une course à la direction. Il devra aussi se réinventer sur la question nationale, la social-démocratie et le développement durable. S'il ne fait que le dire, il restera dans l'impasse.
L'élection du 7 avril a ouvert les portes de l'Assemblée nationale à plusieurs nouveaux élus. En Montérégie, la Coalition
Neuf nouveaux députés ont fait leur apparition à Laval et dans la partie nord de la couronne de Montréal le lundi 7 avril
Pour Sébastien Ricard, membre de Loco Locass, l’élection du Parti libéral à la tête du gouvernement québécois signifie qu’on
Je regarde les soirées électorales à la télé depuis belle lurette, mais cette dernière a revêtu un caractère surréel - même si les chiffres qui déferlaient dans le bas de l'écran peignaient un portrait clair de la décision de l'électorat. Et, depuis l'élection, tout le monde dans mon entourage se demande bien comment les libéraux ont réussi à décrocher cette majorité, car aucun n'a voté pour le PLQ. Stupéfaction...
Quelles leçons tirer du coup de tonnerre électoral de lundi? Avant d'échafauder des hypothèses politiques, il faut regarder les chiffres. Ils parlent très fort.
Le mardi soir 8 avril, un faux compte Twitter a été créé sous le nom du nouveau député de Saint-Jérôme pour le Parti Québécois
Les Québécois et les Québécoises viennent d'élire un gouvernement libéral majoritaire. Le peuple a parlé, il s'est exprimé à travers la voie démocratique. La « volonté populaire » en aurait décidé ainsi. Mais la question reste entière : le peuple a-t-il fait le bon choix lundi?
Manon Massé permet à Québec solidaire de bénéficier d'une voix de plus à Québec. Le Directeur général des élections en a
Le discours des chefs, épuisés par la campagne, galvanisés par leurs partisans et bouleversés par le résultat final, constitue un moment particulièrement risqué sur le plan de l'image. L'adéquation du non-verbal et du message officiel des chefs était particulièrement intéressante.