HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

election-federale-2015

Dans son éditorial, le Globe a réitéré les critiques habituellement adressées à Trudeau, directement sorties du livre conservateur. L'ont-ils écouté? Je croyais que le journalisme consistait à rassembler les faits plutôt qu'à pousser un grand coup de gueule.
Eh oui, je vais parler du niqab... Ou bien plutôt de ceux qui ne veulent pas en parler et qui, par le fait même, en parlent tous les jours. À la longue, il apparaît évident que les gens qui tentent le plus de capitaliser ce débat sont ceux qui affirment le trouver inutile.
Examinons la stratégie Twitter de chaque parti afin d'en tirer des conclusions sur leur approche électorale et de déterminer quel parti semble avoir le mieux maitrisé l'art de la communication et du marketing sur cette plateforme pleine d'opportunités.
Il faut voir comment le déclin du syndicalisme aux États-Unis a été accompagné d'un accroissement des inégalités. Même des organisations «de droite» comme le FMI le reconnaissent ! Ne nous trompons pas, c'est bien ce type de projet de société qui inspire les conservateurs et contre lequel se lèvent les syndicats.
Un article sur huit porte sur Duffy dans la couverture de la campagne électorale fédérale! C'est la conclusion à laquelle j'arrive après avoir recensé tous les articles qui portent sur la campagne fédérale dans les trois grands quotidiens francophones québécois, Le Devoir, La Presse et Le Journal de Montréal.
N'y a-t-il pas quelque chose de malaisant dans l'ardeur que mettent les analystes politiques à couvrir la cause criminelle entourant "l'affaire Duffy"? Ne trouvez-vous pas un brin excessif le traitement qui en est fait, et bizarrement obsessive, l'attitude quasi-jouissive des journalistes? On parle ici d'un remboursement de dépenses de 90 000 $...
Alors que la croissance économique mondiale est faible et que le taux de chômage est élevé, le prochain gouvernement doit plus que jamais agir et favoriser un écosystème entrepreneurial dynamique afin que la prochaine génération de Canadiens puisse utiliser pleinement son potentiel.
Je n'avais pas tout à fait identifié ce qui m'agaçait chez Trudeau fils lors du débat Maclean's. Il m'avait paru trop... féminin. « On va jaser », « Finies les divisions », « On va s'entendre avec les provinces ». N'est-ce pas comme cela qu'on qualifie (probablement à tort) la façon dont les femmes exercent le pouvoir?
Nous avons utilisé la technologie nexalive.com, une plateforme d'analyse et d'agglomération de données partagées sur les médias sociaux, pour vous offrir une vue d'ensemble des conversations et débats ayant animé Twitter cette semaine. Voici donc le premier billet d'une série de blogues sur les faits saillants du dialogue politique, québécois et canadien, occupant la sphère Twitter et médiatique.
Une campagne de 79 jours devrait laisser le temps aux chefs des principaux partis et à leurs candidats de s'exprimer sur le plus de sujets possible. Et pourtant, il y a de ces sujets dont les chefs préféreront ne pas parler.