HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

election-jean-francois-lisee

Selon la réaction exagérée de Couillard, Lisée semble une véritable menace pour le PLQ.
Dans les faits, on préfère souvent cette appellation pour remplacer celle qui est un peu dévaluée de nos jours, soit celle de nationaliste. On l'emploie pour exprimer son attachement à la nation québécoise et à l'État du Québec qui devrait l'incarner.
Il fallait un jour ou l'autre qu'un arbitrage, qu'un débat prenne place entre les porteurs des deux grands courants de pensée politique de notre mouvement.
Dans les mois à venir, le Parti québécois devra s'atteler à renforcer cette convergence tant voulue par celles et ceux qui la croient réalisable.
QUÉBEC - Le chef péquiste Jean-François Lisée se dit à l'aise avec la perspective de diriger une province, car une province
Les membres du Parti québécois ont tranché: en élisant Jean-François Lisée à leur tête vendredi dernier, ils ont succombé au chant des sirènes qui leur promettent le pouvoir en 2018 et, peut-être, un pays avant la fin de leurs jours.
Les grands défenseurs de la démission indépendantiste utilisent souvent la jeunesse comme une excuse commode pour ne rien faire : selon eux, la jeunesse mondialisée d'aujourd'hui a bien peu à faire de l'indépendance.
En quelques mois, Jean-François Lisée est passé de paria dans son propre parti (pour avoir osé critiquer Pierre Karl Péladeau) à leader élu à l'occasion d'un second tour (50,63% des voix).