HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

Enbridge Pipeline

Enbridge devra continuer de patienter avant d'inverser le flux de l'oléoduc de la Ligne 9B, puisque l'Office national de
L'Office national de l'énergie suspend les audiences sur le projet de renversement du flux du pétrole dans le pipeline 9B
TORONTO - L'Office national de l'énergie (ONÉ) entend jusqu'à samedi à Toronto les commentaires sur la proposition d'Enbridge
Des manifestants ont perturbé mardi à Montréal les audiences de l'Office national de l'énergie sur le projet d'Enbridge d'inverser
L'Office national de l'énergie a entrepris mardi à Montréal l'étude du projet d'inversion du flux d'un pipeline d'Enbridge
La compagnie Enbridge devra procéder à environ 600 excavations de son pipeline 9B au cours des prochains mois afin d'assurer
Une résidente de Saint-André-d'Argenteuil craint pour sa sécurité après avoir appris qu'il y a plusieurs points faibles dans
MONTRÉAL - Une coalition formée de groupes issus du milieu des affaires et de syndicats a offert son appui mercredi au projet
Avec ce blogue, on parle pour parler, on s'entend? Et puis, ne m'accusez pas de paranoïa, nous le sommes tous un peu avec ce gouvernement de bouffons de Harper et c'est même un signe de santé mentale! Bon, allons-y : je m'attends avec le prochain budget fédéral à quelque chose comme une disposition qui permettrait d'accuser les écologistes de crime de lèse-majesté. Que voulez-vous, Harper est aux abois, car ses ministres Oliver et Kent sont sur le bord du suicide.
S'il faut en croire certains groupes environnementalistes, le projet d'Enbridge visant à inverser le flux du pipeline Sarnia-Montréal en vue d'acheminer du pétrole de l'Ouest vers le Québec est une mauvaise idée. Les sables bitumineux sont sales, disent-ils, et les pipelines sont dangereux. Ils veulent que les gouvernements fassent échec au projet. De toutes les positions adoptées par le mouvement anti-pétrole au Canada, celle-ci doit être considérée comme l'une des plus déraisonnables.