HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

espagnol

Une virée à Barcelone dans un décor divin.
Xavi Fores a sûrement eu très peur. Et très chaud. Sur le circuit de Motorland Aragon, samedi 1er avril, le pilote espagnol
Afin d'éviter que le français ne soit marginalisé par l'anglais, une ouverture sur un multilinguisme des Amériques serait préférable à un coincement dans un bilinguisme anglais-français.
Il est essentiel que les Québécoises et Québécois sachent se servir du privilège de la première langue pour en apprendre une ou plusieurs autres.
Apprendre une langue étrangère, ce n'est pas forcément évident. Pourtant, l'apprentissage d'une seconde langue est source d'enrichissement personnel et permet d'ouvrir de nombreuses portes professionnelles.
Pendant que les politiciens de Barcelone et de Madrid s'adonnent à une séance de bras de fer politique et juridique, la société civile catalane est en mode séduction. Séduction des indécis, mais aussi séduction de la communauté internationale. L'une des avenues exploitées par la société civile : traduire. Et traduire dans plusieurs langues.
Je préfère de beaucoup voir un jeune Québécois multilingue parler le français, l'anglais et une troisième, voire une quatrième langue - détenant ainsi des clés vers l'Universel - qu'un jeune Québécois dont l'univers culturel se limite à un charabia incompréhensible qui le freinera pour le restant de ses jours.