HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

etudiantes

Les journées de la persévérance scolaire battent leur plein cette semaine et c'est là une merveilleuse occasion de réitérer l'importance de soutenir tous les acteurs de l'éducation pour assurer la réussite des élèves et étudiants, qu'ils soient jeunes ou adultes
Sommes-nous condamnés à répéter les bêtises du passé? La description des initiations de la Faculté de droit de l'Université de Montréal pourrait nous faire croire qu'on a reculé. Devons-nous pour autant «repartir à zéro», comme le déplorait la ministre David?
Il n'en fallait pas plus pour faire réagir Alexandra Mourelatos et d'autres élèves de l'école pour filles Fintona de Baldwyn
La hausse vient renforcer les inégalités pourtant déjà flagrantes au Québec. En effet, obnubilés par le mensonge de l'égalité déjà-là, nous semblons oublier que les femmes, à travail égal, gagnent toujours moins que les hommes. En 2008, les statistiques du gouvernement du Canada démontraient que les femmes gagnaient en moyenne 71% du salaire des hommes. Donc, puisque les femmes, dans la majorité des cas, ont un statut économique précaire, demander à la population étudiante de faire sa juste part se résume à demander aux femmes de s'appauvrir davantage.
Dans un de mes récents textes, je m'adressais aux étudiants en grève. Cette lettre à l'étudiant a connu un écho certain et cette lecture fut recommandée, à ma grande joie, de très nombreuses fois sur les médias sociaux. Une de ces recommandations a retenu mon attention, elle invitait à lire la lettre à l'étudiant-e. Euh ... non. "Lettre à l'étudiant tiret e" n'est pas mon titre, et en plus c'est très laid. Puis changer un titre, je trouve ça cavalier, chère. Vous l'aurez compris, la personne en question est animée par une grande sensibilité féministe, et de toute évidence elle est en croisade, grammairienne tout au moins.