HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

exploitation-petroliere

Les municipalités qui réclament une meilleure protection de leurs cours d'eau face à l'exploitation des hydrocarbures franchissent
En achetant du papier d'impression recyclé, du papier de toilette recyclé ou des essuie-main recyclés, vous contribuez à réduire la demande en produits du bois et à diminuer la détérioration l'habitat du caribou forestier.
Ce mercredi, la Cour suprême du Canada entendra deux causes entourant les activités potentiellement destructrices que veulent mener des compagnies d'exploration et de transport de pétrole dans les territoires traditionnels des Inuits de Clyde River et de la Première Nation des Chippewas de la Thames.
Qui est propriétaire du sol en territoire québécois? Les citoyens, ou des compagnies étrangères? Le projet de loi 106 garantit la propriété de notre sous-sol à des compagnies qui l'ont achetée pour une bouchée de pain. Et leur donne le droit de nous exproprier! Whoa les moteurs!
MONTR√ČAL _ L'ancienne premi√®re ministre Pauline Marois a d√©fendu l'action de son gouvernement quant √† l'exploitation p√©troli√®re
La nationalisation mini√®re a permis l'intervention constante de l'√Čtat et d'une coterie de lobbyistes et d'organismes.
Le lobby des √©nergies fossiles a ¬ęordonn√©¬Ľ √† son vassal, le gouvernement du Qu√©bec, de faire en douce la ¬ęconqu√™te¬Ľ de nos ressources √† sa place.
Avec ce projet de loi, Québec affirme son intention d'encadrer de manière rigoureuse l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures, si cela devait avoir lieu, sur le territoire québécois.
Le 17 avril, les Italiens votent par r√©f√©rendum pour limiter les activit√©s de pr√©l√®vement d'hydrocarbures le long de la c√īte.
EDMONTON ‚ÄĒ Les militants n√©o-d√©mocrates ont chaudement applaudi la premi√®re ministre albertaine Rachel Notley, qui a livr√©
Un sondage réalisé du 1er au 4 février dernier par la firme Léger conclut que les Québécois estiment que le transport pétrolier
Nous n'avons pas encore attaqué la racine de notre dévastation environnementale. La cause ultime n'est ni économique, ni technologique, ni scientifique, ni même sociale. Elle est psychologique.
Disons les choses telles qu'elles sont: ce n'est pas demain la veille qu'on ne consommera plus de pétrole au Québec. Présentement, nous importons 100% de notre consommation. Pourquoi ne pas en produire une partie ici?
L'exploitation p√©troli√®re sur l'√ģle d'Anticosti aurait un effet ¬ę marginal ¬Ľ sur l'√©conomie du Qu√©bec tout en retardant ¬ę consid√©rablement
Si les industries extractives sont incapables de fonctionner sans des milliards en subventions, ces dinosaures économiquement inadaptés ne méritent pas de survivre.
La baisse des cours, donc des revenus du pétrole, constitue un risque direct pour des pays fortement dépendants et déjà fragiles, comme le Venezuela et le Nigeria. Il affaiblit l'économie de bon nombre d'autres pays exportateurs
Quel est ce monde o√Ļ la cr√©ation de richesses s'appuie sur l'√©radication de la vie? Nous sommes les derni√®res g√©n√©rations √† pouvoir emp√™cher l'irr√©parable. Nous ne serons pas complices de l'implacable destruction de notre avenir. √Ä ce stade de notre histoire, notre inaction est devenue le sympt√īme de notre √©chec moral.
Le village inuit de Clyde River, situ√© sur la c√īte est de l'√ģle de Baffin, s'adresse √† la cour d'appel f√©d√©rale pour faire
SNC-Lavalin a fait un premier pas vers son objectif visant à doubler sa taille d'ici cinq ans en allongeant 2,1 milliards
Les données sur la pollution liée à l'extraction par fracturation hydraulique du gaz de schiste et du pétrole sont de plus