HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

femme musulmane

Nous ne nous identifions pas par rapport à notre religion, mais par notre identité féminine. Comme toute femme, notre identité s'est construite à travers un long cheminement socioculturel, ethnico-linguistique, académique et professionnel.
Si Aheda Zanetti a voulu libérer la femme en créant ce vêtement en 2004 afin de l'intégrer socialement, c'est bien parce qu'elle ne l'est pas, libre, dans ce monde des musulmans pratiquants vivant en Occident.
À la lumière de la décision rendue par la Cour fédérale concernant cette immigrante d'origine pakistanaise qui voudrait garder son niqab lors de son assermentation de citoyenneté, et suite aux nombreuses demandes qui m'ont été adressées pour clarifier la question du voile, j'estime utile de partager un texte de fond que j'avais écrit en 1994 et qui demeure brûlant d'actualité.
L'intégration des minorités musulmanes en Occident est un débat qui ne cesse d'être propulsé au cœur des préoccupations sociales, en Europe comme au Canada. Elle soulève des questions d'une importance fondamentale. Quelle place les pays occidentaux doivent-ils accorder aux normes et aux coutumes musulmanes? De quelle manière ces normes s'insèrent-elles dans les systèmes juridiques d'accueil? Quel impact cette «transplantation» peut-elle avoir sur les femmes?