HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

gaz de schiste

L'agenda d'un parti politique qui a comme ambition de former le prochain gouvernement doit avoir la maturité de comprendre un programme valable sur un ensemble d'enjeux.
La seule façon de progresser, c'est de faire du Québec un pays. Le Québec détient un potentiel extraordinaire, lequel se révèle cependant impossible à réaliser dans les limites du Canada pétrolier.
Le Qu√©bec a d√©j√† l'instrument le plus capital dans la prosp√©rit√© du XXIe si√®cle, notre hydro√©lectricit√©. Nous sommes m√Ľrs pour fermer la parenth√®se p√©troli√®re au Qu√©bec.
L'année 2017 sera déterminante pour rejeter cette industrie d'une autre époque et mettre de l'avant une économie basée sur les énergies renouvelables et beaucoup plus porteuse d'emplois.
Opposés aux plans d'une société pétrolière albertaine qui veut relancer l'exploitation des gaz de schiste au Québec, les
Sept Québécois sur dix ne veulent pas de cette industrie et les Bécancourois s'opposent dans la même proportion. Nos élus locaux, de Bécancour et de la MRC ont clairement affirmé leur opposition à la loi 106. Relevons-nous!
Québec n'a pas encore délivré d'autorisations à une société albertaine qui veut relancer l'aventure des gaz de schiste dans
C'est reparti pour l'aventure controversée du gaz de schiste dans la vallée du Saint-Laurent...
La fin de la session parlementaire arrive et le PLQ menace d'imposer sa loi 106 √† l'aide du b√Ęillon. Ce projet de loi est d√©nonc√©, tant par l'opposition que par les citoyens, parce qu'il ouvre la porte aux gaz de schiste, √† la fracturation hydraulique, √† la pollution de l'eau potable, √† la perte de terres agricoles et √† l'expropriation. Ignorant les critiques, le ministre des Ressources naturelles a d√©cr√©t√© que le d√©bat √©tait clos.
Qui est propriétaire du sol en territoire québécois? Les citoyens, ou des compagnies étrangères? Le projet de loi 106 garantit la propriété de notre sous-sol à des compagnies qui l'ont achetée pour une bouchée de pain. Et leur donne le droit de nous exproprier! Whoa les moteurs!
Philippe Couillard a refermé la porte que son ministre Pierre Arcand avait ouverte: ce n'est pas le gouvernement, mais ce
Nous devons réussir à conserver l'énergie, nous retirer rapidement de l'énergie produite par la combustion du charbon et continuer à développer des énergies renouvelables.
Les gouvernements contribuent à favoriser les intérêts des compagnies qui pillent le territoire et le détruisent au détriment de la population québécoise.
Si Chantal Soucy a de l'information valide, bas√©e sur des analyses s√©rieuses, nous lui saurions gr√© de la partager avec nous. Car cela fait cinq ans que nous attendons des nouvelles du minist√®re de l'√Čnergie et des Ressources naturelles...
La nationalisation mini√®re a permis l'intervention constante de l'√Čtat et d'une coterie de lobbyistes et d'organismes.
Le lobby des √©nergies fossiles a ¬ęordonn√©¬Ľ √† son vassal, le gouvernement du Qu√©bec, de faire en douce la ¬ęconqu√™te¬Ľ de nos ressources √† sa place.
Après lecture de la nouvelle politique énergétique du Québec, dont les chiffres sont manifestement altérés pour vendre le projet, on ne peut que constater l'inefficacité prévisible des mesures de ce foutoir aux orientations opaques et floues.
Le poids économique d'un projet de développement n'est plus suffisant aujourd'hui pour assurer son acceptabilité.
Plus les balises de l'évaluation et les responsabilités seront définies, plus il sera possible d'obtenir l'acceptabilité sociale pour les bons projets et de rejeter les mauvais pour les bonnes raisons.
L'annonce du ministre Arcand √† un club s√©lect est le symbole d'une ¬ęd√©mocratie¬Ľ qui est le gouvernement du 1%, par le 1%, et pour les seuls int√©r√™ts du 1%.