HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

guerre au Mali

La paix n'est pas pour demain matin, il reste encore un très long chemin à parcourir avant que le Mali puisse assumer la pleine souveraineté de son territoire et retrouver la paix. Plus que jamais, l'appui international sera essentiel afin d'y parvenir.
Le dépeçage sécuritaire du Sahel contre un ennemi sans visage rebiffe en grande majorité les Africains. Il crée ipso facto, une frustration généralisée et une escalade d'insécurité dont les populations sahéliennes peuvent payer un lourd tribut.
Dans son dernier livre, Pourquoi perd-on la guerre ? Un nouvel art occidental, Gérard Chaliand cherche à comprendre comment les Occidentaux, avec la supériorité matérielle qui est la leur, n'ont cessé, depuis le Vietnam, de multiplier les échecs sur le terrain militaire et politique.
Les nombreux conflits en Afrique depuis la décolonisation nous amènent à nous interroger sur l'efficacité des interventions des Casques bleus.
Le 26 octobre, le président malien IBK s'était insurgé contre la situation "inadmissible, insoutenable, intolérable et qui
2013-10-14-BannerForumAfrica2013FRV2.jpg Alors que l'Europe est à la peine, et malgré un contexte international déprimé, le rapport "Perspectives Économiques en Afrique 2013" prévoit cette année une croissance supérieure à 7% pour 12 économies africaines.
Pourquoi devrions-nous en Amérique du Nord nous préoccuper de la situation au Mali? Parce que comme citoyen du monde, c'est la chose humaine à faire. La lutte contre le terrorisme, les élections présidentielles et la bonne gouvernance sont des initiatives louables, à condition de savoir pourquoi nous les soutenons. Est-il naïf de croire que ces initiatives devraient avoir lieu pour venir en aide au million de Maliens souffrant de malnutrition et de conditions de vie extrêmement rudes?
Les Américains étant avant tout des gens très pragmatiques, ils cherchent maintenant à juger de l'efficacité de la "French way of war" combinée à leur propre préférence actuelle pour une approche indirecte, minimisant la présence américaine sur place. En ce sens, le conflit malien ouvre de nouvelles voies de coopération franco-américaine.
Le Conseil des ministres du Mali a annoncé, le 5 mars, la création d'une Commission de dialogue et de réconciliation - calquée sur le modèle des Commissions vérité et réconciliation (CVR) - pour faire la lumière sur les violations des droits humains ayant eu cours dans la dernière année. Sur quoi se basera cette Commission et, plus important encore, comment peut-elle faciliter une transition pacifique au Mali?
Ce ne sont pas seulement dix ans qui séparent l'intervention en Irak de 2003 et aujourd'hui, mais deux mondes.Le monde d'aujourd'hui est tout à fait différent, d'abord parce que l'Amérique de Barack Obama semble n'avoir que très peu à voir avec celle de l'administration Bush. Le monde est aussi très différent aujourd'hui, quand on regarde la France qui mène actuellement une coalition africaine au Mali pour combattre des groupes terroristes jihadistes liés à Al-Quaida, avec le soutien du Conseil de sécurité et des États-Unis.