HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

hommes-femmes

Le quart des Canadiens croit que la parité hommes-femmes ne sera jamais atteinte à la Chambre des communes, selon les résultats
Remuer le couteau dans la plaie. Le nouveau président américain Donald Trump a signé lundi 23 janvier, un décret interdisant
Dans notre monde du 21e siècle, on peut constater que la progression vers l'égalité entre femmes et hommes est réelle, mais que le chemin reste semé d'embuches.
Des données rendues publiques par Statistique Canada cette semaine viennent déboulonner certains mythes sur la violence conjugale
La première femme ministre de l'histoire de la Saskatchewan, Janice MacKinnon, voit la décision de Justin Trudeau de former
Si t'as l'attitude et la logique d'un mon'oncle, hé boy, que tu dois te sentir pointé du doigt ces temps-ci et avoir envie de crier que « C'est pas beau de montrer du doigt! » ou encore « Celui qui l'dit, celui qui l'est! ». J'te comprends mon'oncle, tu te fais varloper pas mal et ça ne doit pas être facile.
Tout l'été, ça m'a fatiguée. Chaque jeudi, je voyais passer sur Instagram la photo annonçant le panel des invités de la semaine à l'émission 125 Marie-Anne et, quasi invariablement, je constatais - non, ça me sautait au visage -, à quel point les invités étaient généralement des hommes.
De grands pans des politiques d'austérité libérales sont en train de détourner la vocation de chien de garde de l'égalité entre les femmes et les hommes du ministère de la Condition féminine. Si j'avais une lettre à écrire à la responsable de ce ministère, Stéphanie Vallée, voici ce que je lui dirais.
Que fait le Québec du talent et du jugement des femmes? Là où se décident le quotidien et l'avenir de la société, on les voit un peu... mais on cherche beaucoup leur influence. La démocratie, raffinée au fil des siècles, devrait-elle franchir un nouveau pas en ancrant l'égalité homme-femme en gouvernance?
D'où vient ce besoin pressant de donner au féminisme une voix qui serait unique et vraie? Serait-ce une certaine nostalgie d'une époque plus simple où les enjeux féministes semblaient plus rassembleurs?