HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

homoparentalite

Le gouvernement Couillard a voulu apporter sa contribution à la Journée contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie
«Mais pourquoi voulez-vous un enfant?», «Allez-vous faire croire à votre enfant qu'il est né de vous deux?», «Le parent, c'est
Avez-vous remarqué à quel point, si les valeurs changent, certains comportements perdurent ? Prenons la bien-pensance, par exemple. C'est fou comme cette attitude semble être passée d'un extrême à l'autre au cours des quelque 50 dernières années, au point où les parias d'hier sont devenus les dames patronnesses d'aujourd'hui.
Que l'on arrête de me dire, de nous dire, que l'État ne devrait pas payer pour les «caprices des gais» et que nous devrions assumer nos choix de vie. D'ailleurs, pour en finir avec cette notion de «choix de vie», sachez que nos «vies» sont bien des choses, mais certainement pas un choix.
J'aime beaucoup la nouvelle campagne d'Émergence, mais je sais que les LGBT+ n'auront accès à leur dignité humaine que lorsqu'on pourra représenter les parents homosexuels autant que leur enfant présumé hétéro.
Votre enfant est gai, il ne l'a pas demandé, il ne l'a pas compris. Il l'est simplement. Il n'est pas si différent, sauf quand on fait de lui quelqu'un de si différent.
Des données à peine parues dans un journal médical permettent de faire un point sur les options reproductives choisies par les couples gais et hommes seuls, au Canada.
Quand l'idée de se marier par amour s'est-elle imposée? Pierre Houdion, spécialiste du XVIIIe siècle, situe la naissance de cette nouvelle idée du bonheur sous le règne de Louis XV. Or, les romanciers du XVIIIe siècle ont peu traité ce thème, même s'ils l'ont effleuré.
Si se marier nécessite un changement de loi - et en Amérique, on prend généralement notre temps dans ce cas -, fonder une famille est considéré comme un droit fondamental pour chaque Américain.
Ce mercredi 29 mai 2013, nous passons devant Hélène Mandroux, maire de Montpellier, qui célèbre via notre union la fin d'une discrimination institutionnalisée depuis la promulgation du Code civil français le 21 mars 1804. Cette discrimination vieille de 209 ans s'efface devant la reconnaissance des homosexuels comme étant des citoyens à part entière de la République française permettant le mariage et l'adoption.