HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

independance du quebec

Un jour, le Québec sera un pays: c'est une conviction.
La compagnie des indépendantistes n'a qu'elle-même à blâmer pour son état de semi-faillite actuel. Non pas parce qu'elle offre un produit mal foutu ou défectueux, mais parce qu'elle en a cessé la vente depuis 25 ans.
On a beaucoup parlé de la Refondation du Bloc québécois, mais très peu du contenu de son nouveau programme mariant la promotion de l'indépendance à la défense des intérêts du Québec à Ottawa.
L'incapacité récurrente du PQ d'après 1995 à faire de l'indépendance un engagement électoral concret ne peut pas être anodine.
En entrevue vidéo au HuffPost, la jeune politicienne approfondit ses réflexions sur l'avenir du mouvement souverainiste.
La députée de Marie-Victorin dépouille ainsi le Parti québécois de la dernière carte qu'il lui restait à jouer: celle du parti créé avant tout pour faire du Québec un pays.
Une personne qui souhaite que des changements en profondeur s’opèrent devrait être en mesure de nommer la cause du problème et non seulement ses effets.
Le coupable, selon nous, c'est l'étranger qui nie nos valeurs; mais le seul coupable, c'est celui qui nie son passé.
Si certaines choses ont changé en 151 ans de fédéralisme, il y a un fait qui perdure: le français est continuellement à risque au Canada.
Avec le Bloc à Ottawa, on peut ainsi s'assurer que les intérêts des Québécois seront toujours défendus et que le Québec ne sera jamais sacrifié au nom d'intérêts pancanadiens.