HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

loi 62

La Cour supérieure a conclu qu'il causerait un «tort irréparable» à certaines femmes musulmanes qui portent le niqab.
Sa déclaration a toutefois été qualifiée de «malhabile ou mal préparée».
Les Québécois comprennent très bien qu'il ne s'agit pas d'interdire le port du niqab ou de la burqa, mais de respecter l'offre et la réception des services de l'État à visage découvert.
Le cafouillage du gouvernement Couillard dans le dossier de la loi 62 est à l'image de l'incapacité du Parti libéral de produire quoi que ce soit d'intelligent sur la question de la laïcité.
En lisant leurs nombreux textes, j’ai l’impression de me retrouver au centre du roman Soumission de Michel Houellebecq.
Tenir à l’impartialité religieuse, c’est un choix qui, lui, est dépourvu de l’animosité à l’égard des manifestations religieuses.
Je ne peux que souhaiter que l'application de cette loi se fasse dans le climat le plus paisible possible, sans dérapages ou fixation sur l'islam spécifiquement.
Question de s’y retrouver dans toute cette confusion.
Un consensus s'est créé contre le PLQ et sa loi aussi inapplicable qu'étrange compte tenu des habituelles prises de position farouchement anti-identité et anti-laïcité du parti.
Elle a convoqué une conférence de presse à 10h.