HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

michel-brule

Le juge a rejeté la version de l'éditeur.
Il déplore l'absence de présomption d'innocence et s'estime déjà «jugé et condamné».
Il se présente comme candidat à la mairie du Plateau-Mont-Royal.
Après avoir brigué sans succès la mairie de Montréal, l'éditeur Michel Brûlé veut maintenant se lancer dans la course à la
J'aimerais, d'entrée de jeu, remercier toutes les personnes qui ont voté pour moi et ceux et celles qui m'ont prêté assistance durant ma trop courte campagne électorale. Travaillant à temps plein et ayant pris la décision de me lancer dans la bataille électorale sur le tard, je me suis débattu avec trop peu de moyens et un cruel manque de temps.
Les Montréalais vont se donner dimanche un nouveau maire. Certains électeurs ont fait leur choix depuis longtemps, d’autres
En m'engageant à m'attaquer à la surfacturation, j'ai mis le dos sur le bobo et l'establishment qui profite de ce système véreux a tout fait pour me barrer le chemin. Si voter pouvait changer le système, ça serait illégal, dit le vieil adage. Eh bien, voter pour Michel Brûlé, c'est défier le système !
Michel Brûlé est candidat à la mairie de Montréal. Son parti, Intégrité Montréal, présente actuellement 26 candidats. Pour le connaître davantage, je lui ai proposé de répondre à cette version adaptée du questionnaire de Proust.
Idéalement, ça nous prendrait Coderre (le beau-frère éloquent) pour parler au monde, Côté (l'oncle riche) pour prendre des décisions, Joly (la petite cousine vaillante) pour les mettre en action, Bergeron (l'oncle environnementaliste) pour protéger la beauté de la ville, Brûlé (le beau-frère comique) pour quelques idées folles, sans oublier Tulasne (la cousine granola) pour défendre nos animaux.
«Nous sommes à Montréal, le 11 octobre 2023. À quoi ressemble la ville après 10 ans sous votre administration?» C'est la
Journaliste indépendant, observateur aguerri de la scène municipale, je ronge mon frein depuis des lustres face à cet imbroglio qui fait de Montréal une métropole en perte de vitesse. Proche de Projet Montréal (PM), je m'étais un petit peu laissé berner par le chant des sirènes de la rectitude verte. Puis Michel Brûlé m'a mis le pied à l'étrier.
Candidat à la mairie, l'éditeur Michel Brûlé a présenté mercredi quelques-uns des membres de son équipe du parti Intégrité
Quatre candidats à la mairie de Montréal, Denis Coderre, Marcel Côté, Richard Bergeron et Mélanie Joly, ont croisé le fer
J'ai eu l'occasion de m'entretenir avec Michel Brûlé au printemps 2011, à une époque où il ambitionnait déjà de se lancer dans la politique municipale. Je réalise, finalement, que ses propos n'ont pas pris une ride avec le temps. J'en profite donc pour lui redonner la parole à nouveau en remaniant cet entretien réalisé à bâtons rompus.
MONTRÉAL - La première ministre du Québec, Pauline Marois, n'a pas voulu commenter la nouvelle candidature de Marcel Côté