HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

mode de scrutin

Chaque fois que le Québec a été sur le point de remplacer le mode de scrutin majoritaire, les réticences du caucus du parti gouvernemental ont balayé le consensus exprimé par la population.
Une réforme doit inclure des règles pour améliorer et rendre durable une représentation paritaire des femmes.
Cela ne ferait qu’accroître le cynisme politique ambiant.
Une modification aussi majeure dans la façon d'élire nos gouvernements demande que le peuple soit mis dans le coup.
Le gouvernement Legault peut compter sur les organisations syndicales comme étant des alliées dans ce projet de réforme du mode de scrutin.
La proportionnelle mixte régionalisée, si elle est bien élaborée, va permettre d'améliorer la représentativité de la population à l'Assemblée nationale.
«Pour un grand nombre de femmes, l’expression "faire le saut en politique" donne le vertige et nécessite au préalable de traverser une course à obstacles.»
Le contenu de cette proposition peut sembler technique, compliqué, et coûteux, mais le concept de base est que chaque vote compte.
Il existe beaucoup de modes de scrutin, presque autant qu'il existe de pays démocratiques. Mais pourquoi donc avons-nous un système de vote majoritaire, uninominal à un tour? C'est tout simplement un héritage britannique.
Les libéraux se sont présentés aux électeurs en 2015 comme les champions de la démocratie. À les croire, c'en était fini du mode de scrutin actuel.
Le changement de mode de scrutin est dans l'air du temps depuis quelques mois, avec la réforme avortée par le gouvernement fédéral et l'opposition à Québec qui s'est alliée tout récemment pour réclamer cette réforme.
Ottawa renonce « pour l'instant » à instaurer le vote obligatoire et à permettre le vote en ligne pour augmenter la participation
Quelques dizaines de Montréalais ont bravé le froid, samedi, pour manifester leur mécontentement face au recul du gouvernement
La ministre responsable de la Réforme des institutions démocratiques, Rita De Santis, a corrigé le tir à deux reprises, jeudi
L'abandon de la promesse libérale de réformer le mode de scrutin donne un second souffle à une pétition destinée au Parlement
Si un jeune premier ministre, comme toi, n'a mĂŞme pas le courage de moderniser le mode de scrutin de son pays; il ne reste vraiment plus grand-chose Ă  attendre de la politique contemporaine...
Abonnez-vous à notre page sur Facebook Estimant qu'il n'y a pas consensus au sein de la population canadienne sur une réforme
La nouvelle ministre fédérale des Institutions démocratiques refuse de réitérer la promesse électorale de Justin Trudeau
Le gouvernement de notre premier ministre devient de plus en plus hypocrite. On ne gouverne pas le Canada en faisant semblant. Des sourires et des promesses brisées, voilà comment je qualifie le début de cette deuxième année de gouvernance de Justin Trudeau.
Le vote préférentiel ne permet pas de respecter la volonté populaire, car, selon de nombreux experts, il cause des distorsions encore plus grandes entre le choix des électeurs et la représentation parlementaire que le scrutin majoritaire uninominal à un tour dont nous sommes dotés.