HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

Nicolas Marceau

Comment expliquer que la CAQ fasse parfois bonne figure dans les sondages, mais déçoive 10 fois sur 14 au moment où la décision se prend dans l'urne ? La réponse est simple, la CAQ a une existence presque uniquement médiatique.
La Caisse de dépôt et placement du Québec refuse de s'engager à réduire en deçà d'une cible précise ses placements dans les
Même Québec s'oppose aux changements prévus par Ottawa.
À un peu plus de 24 heures de la fin du scrutin pour l'élection d'un nouveau chef du Parti québécois, Jean-François Lisée
L'ex-ministre des Finances sous Pauline Marois et député de Rousseau, Nicolas Marceau, prendra la relève comme leader parlementaire
S'il est reconnu que le Québec a dit non deux fois à son indépendance, il est rarement dit que le Québec n'a jamais dit oui au cadre canadien tel qu'il lui fut imposé en 1982.
Le rôle des indépendantistes n'est pas d'amener les Québécois à souhaiter le réaménagement de la tutelle canadienne, mais bien de leur proposer l'accession du Québec au statut de pays, et de ce fait, le rejet du statut de province, aussi dorée cette cage pourrait-elle être un de ces jours.
Je ne crois pas au fédéralisme renouvelé, mais c'est un Québécois sur deux qui pense le contraire. Donnons-leur l'occasion d'obtenir un rapport de force avec le gouvernement canadien en votant PQ à l'élection de 2018.
Si le Parti québécois assume et défend à ce point l'indépendance, pourquoi, logiquement, prendrait-il le risque que les Québécois optent pour un fédéralisme renouvelé?
OTTAWA – Le parti créé à la suite de l’échec de l’accord du Lac Meech dit ne pas comprendre pourquoi certains députés du