HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

oif

La candidature rwandaise de Louise Mushikiwabo n'est certainement pas pour œuvrer au rayonnement de la langue française ni pour faire la promotion des valeurs démocratiques prônées par l'OIF.
L'élection de Michaëlle Jean à l'OIF a été largement saluée à la fois par la plupart des États et gouvernements membres.
À première vue, les prises de position de M. Nubukpo dans le débat, « pour » ou « contre » l'usage du franc CFA, peuvent être considérées comme une démarche tout à fait logique d'un scientifique qui réfléchit sur une problématique de société dans laquelle il vit.
Ce 24 octobre, le président français Emmanuel Macron a reçu à l’Elysée le chef du gouvernement irlandais, Leo Varadkar. Macron a indiqué que l’Irlande a l’intention de rejoindre l’Organisation Internationale de la francophonie (OIF). Dublin devrait en effet prochainement poser sa candidature pour rejoindre l’organisation en tant qu’observateur. 84 pays sont actuellement membres de cette institution.
Il est triste de penser que le Québec verse 1.5 million pour promouvoir la langue française dans le monde, alors que 50% des Québécois sont des «analphabètes fonctionnels» se foutant éperdument des «photes de fransais».
Toute cette controverse ne sert pas du tout les intérêts du Canada ni ceux du Québec qui jouent par ailleurs un rôle prépondérant au sein de cette organisation.
La secrétaire générale de la Francophonie s'en tire sans reproches.
Ne soyons pas gênés de reconnaître que, comparativement à d'autres espaces linguistiques, l'espace francophone est celui où la démocratie balbutie encore.
Réagissant aux deux derniers billets de blogue que j'ai publiés sur le 16e Sommet d'Antananarivo et sur le bilan de mi-mandat de Michaëlle Jean à la Francophonie, la secrétaire générale de l'OIF m'a ainsi confié, en toute franchise, que mes récents textes l'ont laissée quelque peu perplexe.
Le mi-mandat est le moment idéal de jeter un coup œil dans le rétroviseur, de passer en revue les progrès accomplis jusque-là, les objectifs qui n'ont pas pu être atteints et de recadrer, avec les meilleures approches, là où il faut absolument faire des réajustements.
Le dernier sommet de la Francophonie, organisé à Madagascar était l'occasion idéale de mesurer le degré de confiance et d'unité de chefs d'État et de gouvernement autour de la secrétaire générale de l'OIF ainsi que leur adhésion à son projet novateur de la francophone économique.
Maintenant que le gouvernement a changé de mains à Ottawa, il y a lieu d'espérer que l'Ontario pourra finalement intégrer l'OIF comme membre de plein droit.
Le Mauricien peut-il compter sur le soutien indéfectible de l'Afrique francophone?
Les somptueuses dépenses de la Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Michaëlle Jean
Michaëlle Jean vient de totaliser exactement une année depuis qu'elle a été désignée secrétaire générale de la Francophonie par les chefs d'État et de gouvernement membres de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF).
L'Organisation internationale de la Francophonie devrait sérieusement réfléchir à la possibilité d'aider à améliorer sensiblement le système judiciaire des États de l'espace francophone.
Depuis sa nomination, la secrétaire générale a surtout mobilisé les jeunes sur les conséquences du changement climatique qui n'épargnent aucun État.
Le gouvernement du Québec a dépensé au moins 13 000 $ pour soutenir la campagne de Michaëlle Jean au poste de secrétaire
À l'exemple des Nations Unies, espérons également que la nouvelle secrétaire générale de la Francophonie aura son « monsieur changements climatiques ».
Le candidat mauricien au poste de secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) dénonce « l'imposition