HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

opinions

Il devient de plus en plus difficile de porter l'étiquette «mâle blanc hétéro» dans une société qui se cherche des repères d'un tout autre genre.
Les bien-pensants voudraient que l'on ne prenne pas froid, que l'on ne soit pas raciste, sexiste, haineux ou intolérant.
Il faut apprendre la différence entre prendre position dans un dossier chaud et semer le vent.
Faudrait-il réformer notre système d'enseignement au XXIe siècle?
Un peuple qui essaie de survivre avec sa culture française dans un océan anglais, un peuple qui est sur le respirateur artificiel et qu'on réanime à coup de défibrillateur une fois tous les quatre ans, serait une menace?
Au cours des cinq dernières années, la communication des politiques a muté. Cela bien sûr à cause des réseaux sociaux, le nombre de médiums et de contenus ayant explosé.
Selon le philosophe François Doyon, non seulement une majorité d'intellectuels pensent que l'islamisme ne constitue pas une menace, mais croient aussi qu'il faut laisser toute expression religieuse être manifestée publiquement.
J'ai peine à comprendre pourquoi des gens s'attaquent à vous, et non aux idées que vous défendez ou avancez. Serait-ce par manque d'arguments?
Allons au vif du sujet: le narcissisme outrancier des uns et des autres.
Comment une démocratie pluraliste peut-elle s'accommoder d'adversaires idéologiques?
S'il ne sera jamais toléré, dans nos grandes démocraties, de restreindre la liberté d'expression, il sera toujours possible de la rendre inoffensive, en cultivant le cynisme, en limitant l'accès à l'éducation.
Dès le moment où vous éteignez votre poste, vous enrichissez votre vie et devenez un être humain plus intéressant à côtoyer.
Je commente, donc j'ai raison car on me like. Sauf que le calcul final, appelé viral, désigne adéquatement le mal latent de notre ère: le néo-populisme.