HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

petrole alberta

Il est impératif de réfléchir activement aux moyens de rétablir un rapport de force favorable au Québec au sein de la fédération, sans quoi nous pourrions, ainsi que nos finances publiques, en pùtir malencontreusement.
AprÚs avoir déboursé 4,5 G$ pour un vieux pipeline, le gouvernement devra maintenant retourner faire ses devoirs.
Ottawa délie les cordons de sa bourse pour venir en aide à l'Alberta, province aux prises avec des turbulences économiques
L'économie canadienne a fonctionné au ralenti cette année. La croissance devrait finalement se situer à 1,1 % ou 1,2 %, ce
Le premier ministre Trudeau s'est engagé à réunir, dans les 90 jours suivants l'Accord de Paris, les premiers ministres des provinces pour élaborer son propre plan.
Au Canada, il y a un engouement pour l'exportation du pétrole de l'Alberta.
Dans les cas albertains et québécois, il y a une leçon: il est mal avisé de vouloir lever de nouvelles taxes ou de hausser les redevances exigibles lorsque ça va bien.
FORT MCMURRAY _ Le nettoyage du dĂ©versement de produits pĂ©troliers d'un olĂ©oduc du nord de l'Alberta doit ĂȘtre effectuĂ© avec
Les bas prix du pétrole et les politiques de l'Agence de réglementation de l'énergie de l'Alberta font que de nombreuses
Abonnez-vous à notre page sur Facebook Le prochain budget du gouvernement Harper sera déficitaire, si le prix du baril de
TORONTO - Des champs pétrolifÚres en Alberta aux réunions de conseils d'administration sur Bay Street jusqu'à la station
EDMONTON - Les quelque dizaines de milliers de puits de pétrole inactifs en Alberta inquiÚtent des résidants qui demeurent
On peut s'opposer aux projets de pipelines et ne pas aimer les sables bitumineux. Mais gardons en tĂȘte qu'empĂȘcher le dĂ©veloppement des sables bitumineux n'est pas synonyme d'extraire moins de pĂ©trole, ni mĂȘme de sauver la planĂšte!
Une nanotechnologie similaire Ă  celle utilisĂ©e pour tuer les tumeurs chez les patients cancĂ©reux pourrait ĂȘtre adaptĂ©e afin
Alors que les yeux du monde seront rivĂ©s vers New York oĂč se tiendra ce week-end le plus grand rassemblement de l'Histoire sur le climat, le pĂ©trole des sables bitumineux empruntera discrĂštement les eaux du Saint-Laurent pour rejoindre les marchĂ©s d'exportation. Pour la premiĂšre fois, les QuĂ©bĂ©cois sont confrontĂ©s Ă  un choix fondamental: protĂ©ger le climat ou cĂ©der le passage aux sables bitumineux.
Tout se passe comme si la catastrophe de Lac-Mégantic ne s'était jamais produite. Le gouvernement du Québec continue de banaliser les risques posés par l'augmentation du transport de pétrole en sol québécois. Et il n'a jamais soumis la question de l'exportation du pétrole albertain au test de la consultation du public.
Radio-Canada a appris que le pétrole que la compagnie Suncor achemine par train à Sorel-Tracy depuis trois semaines est un
Depuis le 19 juillet, les citoyens de plusieurs municipalités, dont Saint-Bruno-de-Montarville et Saint-Basile-le-Grand, sont témoins du passage de convois de pétrole lourd en provenance de l'Alberta, sans qu'ils aient leur mot à dire.
Le conseil municipal de la ville de South Portland, dans l'État du Maine, aux États-Unis s'est prononcĂ© lundi soir en faveur
Le plan Harper pour l'avenir du pĂ©trole a du plomb dans l'aile et l'entĂȘtement du gouvernement Ă  museler ses critiques est en train de lui faire perdre contact avec la rĂ©alitĂ©. Comme le disait Yogi Bera : « Le futur n'est plus ce qu'il Ă©tait ». Il est temps pour ce gouvernement d'en prendre acte.