HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

projet-de-societe

Nous possédons le savoir, l’ingénierie, les ressources naturelles. Nous pourrions être ambitieux et nous engager dans une nouvelle Révolution tranquille.
Des propriétaires de maisons, d'entreprises ou de terrains se feront exproprier bon gré mal gré, pour faire place aux wagons
J'ai toujours cru que les pires ennemis des péquistes étaient les péquistes eux-mêmes.
Les tenants actuels de la thèse de l'indépendance sont trop intellectuels et ne communiquent plus la passion du pays comme dans le passé. J'ai jeté la serviette.
Ind√©pendance rime maintenant avec ¬ęracisme¬Ľ, ¬ęs√©paration¬Ľ, ¬ęisolationnisme¬Ľ et ¬ęincertitude¬Ľ. Ce jeu fait bien l'affaire du Parti lib√©ral.
Le repli identitaire est un constat d'échec. C'est la dernière carte d'un mouvement à bout de souffle qui a passé deux décennies à attendre en vain les conditions gagnantes.
Gagnons-nous la bataille face au décrochage? Bien souvent, la réponse est beaucoup plus complexe que ne laissent l'entrevoir les statistiques, et parfois aussi simple qu'une anecdote.
Lorsque vous embarquez dans le bus de l'un des deux camps, vous êtes conscient que vous êtes aux portes de l'Histoire.
Oui, l'idée d'indépendance se meurt au Québec, et en raison de la vitesse à laquelle l'individualisation progresse dans notre société, nous finirons par en signer l'acte de décès.
Nous ne pouvons pas moderniser notre démocratie, briser le cynisme et ramener les citoyens à s'impliquer en politique si l'on ne fait pas tous partie de la solution.
Certains pourraient se questionner sur les redevances liées à l'exploitation des ressources? Un faible 16% de redevances, qui fait en sorte que le Québec a retiré un maigre 23 millions de dollars en 2014 pour une extraction de minerai valant pourtant plus de 8 milliards de dollars. Le Klondike quoi!
J'en ai marre d'avoir l'impression que les intellectuels doivent √™tre sur la d√©fensive. J'en ai marre de nous voir piteusement nous battre pour d√©fendre notre ¬ębilan √©conomique¬Ľ pour ensuite ajouter √† demie voix qu'il doit aussi y avoir d'autres consid√©rations dans l'appr√©ciation de notre place.
Je vous vois grandir dans un monde o√Ļ on a assassin√© le r√™ve, o√Ļ l'id√©e de pouvoir cr√©er nous-m√™mes le monde dans lequel nous voulons vivre a fait place au mercantilisme, √† la corruption et au cynisme. J'aimerais vous raconter l'histoire d'un autre monde, celui dans lequel j'ai grandi et o√Ļ tout √©tait encore possible. Du moins dans nos cŇďurs, ici, au Qu√©bec, dans ce pays mort-n√© o√Ļ demain nous appartenait encore.
Avons-nous déjà été aussi divisés que maintenant ? Loin de moi la prétention d'avoir tout le recul historique nécessaire pour répondre à cette question adéquatement, mais quelle qu'en soit la réponse, je n'ai aucun doute sur l'importance de cette division. Et je ne crois pas faire preuve d'originalité en établissant qu'il s'agisse peut-être là d'un des maux les plus graves qui affligent le Québec.