HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

relations

Mère de famille, «je rêve de ce jour où je pourrai faire l’amour avec mon conjoint à l’heure que je le souhaite, à l’endroit que je souhaite, de la manière dont je le souhaite et en hurlant mon plaisir!»
Malgré la jalousie, les difficultés et mes mécanismes de défense, j'ai accueilli de tout cœur la nouvelle petite amie de mon partenaire primaire dans ma vie.
J’ai eu certaines des meilleures séances de sexe de ma vie avec des gens que je connaissais à peine. Après un an de vide sexuel causé par la pandémie, je suis à nouveau prête pour ces moments de frissons.
Particulièrement en cette période de pandémie qui exacerbe les peurs et tensions, comment vivre notre couple harmonieusement?
L’idée qu’on soit toujours actif, sexuellement parlant, passé 75 ans inspire souvent une réaction de dégoût.
Avec du recul, être cocu m'a beaucoup apporté.
Kanica Saphan voit son parcours de «mouton noir» comme un atout pour accompagner des communautés rarement desservies par les sexologues.
Ce n'est que lorsque le confinement a commencé que j'ai réalisé l'importance de ces petites interactions dans ma qualité de vie.
Conseils d'experts pour identifier vos comportements potentiellement toxiques et y remédier le cas échéant.
J'ai eu différents types de relations avec différentes personnes, et toutes ces expériences m'ont appris comment être la meilleure mère possible.
Ce n’est pas parce que ma relation de couple n’a pas fonctionné que la relation de ma fille avec mon ex est un échec, bien au contraire.
Quelque chose vous empêche de prononcer le fameux «Je t’aime»?
Je me demande combien de parents ont manqué le bateau avant la pandémie. Combien de pères apprennent en ce moment même à connaître leurs enfants pour la première fois?
Pour mon père, j’étais juste un compte bancaire.
Tu lui as permis de regagner l’énergie qui lui manquait pour continuer.
«La façon la plus sûre de vivre en couple, c’est que l’un et l’autre acceptent d’être à la fois élèves et profs et suivre ce précepte: connais-toi toi-même.»
Les résidences pour personnes âgées ayant fermé leurs portes aux visiteurs, les patients atteints de démence comme mon père sont enfermés dans leur propre version de la réalité.
Il m’a fallu une absence soudaine et inattendue de contacts sociaux physiques pour que je comprenne à quel point mes amis d’Internet sont merveilleux et précieux.
Est-ce que je vais pouvoir l’accompagner dans ses derniers instants s’ils sont prochains? Personne ne veut, idéalement, finir ses jours dans un CHSLD, et encore moins loin de sa famille...