HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

reseau sante

Cela débutera avec Montréal et la mesure sera ensuite élargie pour le reste du Québec.
C’est un sujet assez tabou dans la profession, mais pourtant bien réel.
Notre système de santé pourrait s’améliorer de lui-même si on l’encourageait un peu plus à le faire.
Au lieu de faire la guerre aux entrepreneurs de la santé, on devrait en intégrer davantage dans nos systèmes publics.
Le Canada est pratiquement le seul pays développé où l’État gère tous les hôpitaux.
L’accès aux soins pourrait être amélioré en éliminant toutes sortes de barrières et de règles absurdes; il n’y a aucune raison d’attendre.
On n’arrivait pas à se faire soigner avant la pandémie. Ça n’ira pas en s’améliorant.
En septembre dernier, le Dr Arruda avait affirmé qu’il ne s’opposait pas à diffuser publiquement ses recommandations quotidiennes.
«Je suis très préoccupée. C’est ici que ça chauffe», a affirmé Valérie Plante.
La situation est particulièrement critique dans le Grand Montréal.
«Si nos travailleurs essentiels sont vraiment des anges, alors nos hôpitaux, nos CHSLD, nos épiceries etc... seraient tous des miniparadis et leurs gestionnaires seraient des petits Jésus. Quelle belle image!»
Il serait né à minuit pile, selon l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont.
M. Dubé a indiqué en conférence de presse que la situation est critique dans 10 centres hospitaliers de la province.
La province rapporte 1741 nouveaux cas et 39 nouveaux décès.
Gisèle Lévesque, 89 ans, a été la première personne vaccinée au Québec.
Les hospitalisations sont encore en hausse.
Les autorités sanitaires ont dévoilé l'ordre de priorité pour la vaccination.
«Profitons du congé des fêtes de Noël pour mettre en pause le Québec et pour repartir sur de nouvelles bases en janvier.»
Les patients atteints de la COVID-19 occupent déjà près de la moitié des lits réguliers dédiés dans certaines régions.
«Tous les premiers ministres des provinces attendent impatiemment les informations du côté du gouvernement fédéral», a affirmé François Legault.