HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

Royalmount

Les pelles mécaniques avancent, les fondations vont être posées et bloquer ce projet devient de plus en plus urgent.
Un rapport propose une vaste réorganisation du transport en commun et des routes pour que le développement du secteur soit viable.
Le promoteur Carbonleo promet de modifier son projet selon les besoins, alors que les travaux sont déjà entamés.
La Ville ne prévoit aucun «temps d'arrêt» pour le méga-centre commercial, mais conserve cette option en poche.
Nous réitérerons que ce mégaprojet de déplacement économique, plutôt que de développement économique, serait néfaste pour la mobilité, le commerce, la culture et l’emploi de la métropole.
Si on veut vraiment bâtir un de ces projets pharaoniques et en mettre plein les yeux, mieux vaut adopter la combinaison idéale.
Des négociations avec le promoteur sont entamées, mais Montréal pourrait agir unilatéralement si elles échouent.
Plusieurs experts et organismes réclament que le gouvernement adopte un décret pour stopper le méga-centre commercial.
La mesure, absente des documents de planification, a été annoncée par Ville Mont-Royal
Les alternatives de transport suggérées par la municipalité sont rejetées du revers de la main par une experte en mobilité.
Les salles de spectacles du centre-ville pourraient perdre gros avec la concurrence provenant de ce projet controversé.
Les nombreux désavantages du projet ont été martelés par différents acteurs économiques, sociaux et culturels.
Le projet apportera 30 000 véhicules de plus par jour sur les deux autoroutes les plus congestionnées de la province.
La Ville de Mont-Royal a donné son aval à la construction du complexe Quinze40, lundi soir, au conseil municipal, où un seul
La concurrence est un processus de création et de raffinement, non pas de destruction.
Dimanche, il faisait beau. Tout ce que Montréal compte de flâneurs, de promeneurs et de bronzeurs s'était donné rendez-vous sur le Mont-Royal. Comme j'aime voir le monde d'un autre angle, j'ai choisi de me rendre au Royalmount.
Tout y est pensé et aménagé pour que le consommateur y reste le plus longtemps possible et, surtout, y dépense le plus possible. Tout ça dans un environnement aseptisé, créé de toutes pièces. C'est clinquant, mais ça n'en est pas moins pathétique.
Le promoteur Carbonleo a défendu mercredi la pertinence de son projet de mégacentre commercial qu'il prévoit construire au