HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

simon jolin-barrette

Force est de constater que ni Simon Jolin-Barrette ni François Legault n’ont tiré de leçons du fiasco monumental de l’automne dernier.
Nous avons gagné. Il est temps d’en prendre acte et d’arrêter de se gratter le bobo identitaire.
Dans le brouhaha politique, il est facile d’en manquer des bouts. Voici donc trois événements qui nous sont passés sous le nez (ou presque) sur la scène politique à Québec.
La vice-première ministre Geneviève Guilbault a dit qu’il faudra appeler la police, avant de se raviser...
Le premier ministre du Québec se permet de déroger à la Charte des droits et libertés pour «protéger des droits collectifs».
«Pour moi, c'est non seulement inhumain et injuste, mais c'est aussi contraire à la Charte des droits et libertés.»
Une décision de la Cour supérieure oblige le gouvernement à traiter les 18 000 dossiers en attendant l'adoption du projet de loi 9.
Mais il n'indique pas s'il a l'intention de reculer sur l'annulation des 18 000 dossiers en attente.
Le ministre a aussi défendu sa controversée réforme sur l'immigration.
Des humains derrière les 18 000 dossiers racontent leurs sacrifices afin de venir s'établir au Québec.