Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Vente d'Astral à Bell: décision du CRTC en après-midi

Radio-Canada

C'est en fin d'après midi que le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) donnera le feu vert, ou rouge, au projet d'acquisition d'Astral Media (TSX:ACM.A) par Bell.

La transaction de 3,4 milliards de dollars avait été refusée l'automne dernier, le CRTC estimant que BCE (TSX:BCE) aurait eu un contrôle trop important sur le marché.

Le conseil affirmait que la transaction aurait eu un impact sur les prix et le choix des Canadiens en ce qui a trait aux services offerts par les compagnies de télécommunication. La question de la concentration des médias a également été au coeur de la décision rendue.

Depuis, Bell a offert de vendre certaines chaînes télévisées et des stations de radio pour répondre aux préoccupations du CRTC.

Néanmoins, Bell a précisé qu'elle renoncerait à la transaction si le CRTC lui demande de sacrifier d'autres actifs d'Astral comme le Movie Network, à cause de la concurrence avec Netflix, ou des chaînes spécialisées en français.

BCE est le premier fournisseur de services Internet au Canada, le deuxième fournisseur de services sans fil et la troisième entreprise de distribution de télévision.

Astral possède quant à elle plus de 80 stations de radio à travers le pays, dont les réseaux Rouge FM, Boom FM et NRJ, et une vingtaine de chaînes spécialisées, comme Canal D, Canal Vie, TÉLÉTOON et Super Écran.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 7 géants des médias au Canada

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.