Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Julie Snyder reçoit le grade de chevalier de l'ordre national du Mérite (PHOTOS)

Julie Snyder a été solennellement nommée chevalier de l’ordre national du Mérite, lundi soir, au cours d’une somptueuse cérémonie qui se tenait au Centre des sciences de Montréal. L’animatrice et productrice a reçu sa distinction des mains du Consul général de France à Montréal, Bruno Clerc, devant un parterre de collègues et d’amis heureux de souligner cet accomplissement. La décoration souligne non seulement le parcours exceptionnel de Julie Snyder, mais aussi son implication dans le rapprochement des cultures québécoise et française et ses efforts pour la promotion des artistes français au Québec et au Canada.

L’ordre national du Mérite est l’un des titres les plus prestigieux remis par l’État français, après la Médaille militaire, l’Ordre de la Libération et la Légion d’honneur. L’acteur Vincent Cassel et la chanteuse Jane Birkin ont, eux aussi, été nommés chevaliers de l’ordre national du Mérite.

«Pour moi, c’est avant tout une fête, a précisé Julie Snyder en entrevue-éclair avec les journalistes de la presse écrite, quelques minutes après les allocutions d’usage. On n’avait jamais fêté les 10 ans ou les 15 ans de Productions J. Quand j’ai su que la France me faisait cet honneur, je me suis dit qu’on devrait en profiter pour faire une fête, avec tous nos collaborateurs et les gens de notre équipe.»

Julie Snyder reçoit le grade de chevalier de l’ordre national du Mérite

«Ça représente beaucoup pour moi, a enchaîné la femme d’affaires. J’aime profondément la France, je suis profondément francophile, j’aime vraiment beaucoup les artistes français. Ça me fait chaud au cœur d’être reconnue par ce pays que j’aime tant. J’aime l’histoire de la France. C’est plus qu’une récompense de carrière, pour moi. La France, c’est mon deuxième pays.»

Hommages touchants

Ils étaient nombreux à s’être déplacés pour féliciter Julie Snyder de cet honneur important. Le maire de Montréal, Denis Coderre, l’ancien Premier ministre, Brian Mulroney, Thérèse Tanguay-Dion, plusieurs artistes, ainsi que des membres de la direction de TVA et Vidéotron, entre autres, étaient présents pour témoigner leur affection à celle qu’on surnommait jadis «la démone». Celle-ci a prononcé un discours amusant et plein de candeur, à son image, à la fin de la présentation.

Emmanuel Bilodeau, Michel Drucker et Patrick Bruel ont livré, en vidéo, des hommages pleins de respect et d’amitié à Julie Snyder. Michel Drucker a notamment réitéré sa promesse à sa «petite sœur québécoise» d’être présent à son mariage, et s’est remémoré l’inoubliable baiser qu’ils avaient échangé ensemble sur le plateau de l’émission française Tapis rouge, en 1999.

Les spectateurs ont eu droit à un montage audiovisuel retraçant les 30 ans de carrière de Julie, et offrant un aperçu des 2000 personnalités interviewées par elle au fil du temps, incluant les plus grands, comme Jacques Dutronc, Gérard Depardieu, Serge Gainsbourg et Céline Dion. Le document parlait aussi de la fondation de Productions J en 1997 et évoquait sa vingtaine de prix reçus à travers les années.

«Je suis une Couillard!»

En décernant le titre à Julie Snyder, le Consul général de France, Bruno Clerc, a expliqué que l’ordre national du Mérite a été implanté par le général de Gaulle en décembre 1963 ; son ruban bleu a été choisi par le général lui-même, et exprime la reconnaissance de la nation envers ceux qui partagent les valeurs de la République et les amis de la France. Il a souligné l’engagement personnel et professionnel de Julie Snyder au service des relations entre le Québec, le Canada et la France grâce à ses productions, son soutien aux artistes français et son dévouement à promouvoir la francophonie.

La principale intéressée s’est fait épingler le précieux morceau de tissu au son de 1000 cœurs debout, chanson-thème de Star Académie 2009, pendant que ses enfants, Thomas et Romy, lui apportaient des fleurs, accompagnés de leur papa, Pierre Karl Péladeau. Elle a commencé son discours en désignant ses racines françaises et irlandaises, qui lui proviennent, entre autres, de sa grand-mère Couillard.

«Eh oui, je suis une Couillard ! Veux-tu encore me marier, chéri?», a-t-elle lancé dans un éclat de rire, s’adressant à son futur époux. Elle a raconté que, lorsqu’elle était petite, sa maman lui lisait les mots de Félix Leclerc «dans un sous-sol de bungalow en stuco», et qu’elle écoutait Vigneault, Bécaud, Ferré. «Moi, c’est le français qui me fait rêver», s’est enthousiasmée la vedette du Banquier, avant de remercier chaleureusement les gens qui lui ont donné ses premières chances dans le milieu artistique et de partager sa récompense avec son complice de très longue date, Stéphane Laporte, avec qui elle a créé L’enfer c’est nous autres. «Nous avons ébranlé la tour radio-canadienne, qui se demandait qui étaient ces deux petits baveux-là qui voulaient réinventer la façon de faire de la télévision sans jamais en avoir fait», a-t-elle badiné. Elle a en outre relaté que c’est lors de son séjour en France, en 2002, qu’elle a rencontré Pierre Karl Péladeau, après que celui-ci eût demandé un rendez-vous avec elle pour lui offrir un partenariat professionnel.

«Vive la France!», a ensuite crié Pierre Karl Péladeau pour appuyer le propos de sa douce, à la fin du laïus de celle-ci.

«Vive la France, vive le Québec... !», a ensuite scandé Julie Snyder, en laissant l’assistance terminer en hurlant le «libre!» qui complète la célèbre phrase.

De bons mots pour Julie

Nous avons recueilli quelques témoignages de proches de Julie Snyder pendant la soirée.

Pierre Karl Péladeau : «C’est un moment très émouvant. Vous connaissez la passion de Julie pour son pays, pour la langue française, pour la culture, pour les artistes, français ou québécois. Je suis très heureux que ce soit la République française qui l’honore. Elle a fait un travail exceptionnel, qui a rapproché les Français et les Québécois. Notre mère-patrie, nous en sommes très fiers. Ce prix vient cristalliser cette amitié qui existe entre Julie et la France depuis des décennies.»

Josélito Michaud : «Julie et moi avons créé Star Académie ensemble en 2003, mais je la connais depuis encore bien plus longtemps. Je la connaissais déjà à l’époque du Point J. C’est elle qui m’avait convaincu de faire Star Académie, parce qu’au départ, je ne voulais pas le faire. Pendant deux mois, elle a tout fait pour me convaincre. Et j’ai finalement accepté! C’est quelqu’un qui a un pif fou. Moi, je suis quelqu’un de rigoureux et, avec elle, j’ai appris que quelqu’un d’autre l’était autant que moi. Avec elle, tout est possible, rien n’est impossible. Elle n’accepte jamais un «non» comme réponse et, en télévision, elle a toujours la volonté qu’à l’écran, il se passe quelque chose. C’est phénoménal, chez elle. Ce n’est pas tout le monde qui a cette même vision. Et c’est pour cette raison que tout ce qu’elle fait marche bien.»

Guylaine Tremblay :

«Je ne suis pas une amie intime de Julie, mais je l’ai croisée souvent par le biais du travail. Je tenais à être ici, parce que je trouve que c’est une fille qui a toujours travaillé très fort, et moi j’admire les gens qui travaillent fort. Je pense que Julie peut être inspirante pour toutes les femmes du Québec. Quand elle a décidé de faire quelque chose, elle prend les moyens et elle le fait, et elle ne le fait pas à moitié! Elle le fait avec tout son cœur. Juste pour ça, elle est très inspirante.»

Yan England : «Il n’y a jamais rien de trop gros pour Julie Snyder et Productions J. Avec Vol 920, on part pendant neuf semaines et on fait le tour du monde. Je ne pensais pas que c’était possible en télé, et on l’a fait. Même qu’on s’apprête à le refaire! Un nouveau tour du monde, neuf autres pays. On a tous appris de la première saison, et on va tenter que ça soit encore plus grandiose l’an prochain. Julie Snyder a cette force de croire que tout est possible. Et ça se répercute sur toute son équipe.»

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.